GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Mexique: 25 milliards de dollars débloqués pour dynamiser l’économie du pays

    media Arturo Herrera, le nouveau ministre de l'Économie mexicain, lors d'une conférence de presse à Mexico, le 9 juillet. REUTERS/Carlos Jasso

    Trois semaines après la nomination d'un nouveau ministre des Finances, le Mexique adopte des mesures de renforcement de l'économie. Une réponse à la Banque centrale du pays qui a revu à la baisse ses prévisions de croissance annuelle il y a un mois et demi. Cette annonce intervient à deux jours de la publication des nouvelles prévisions.

    Le pays débloque l'équivalent de plus de 25 milliards de dollars (500 milliards de pesos), financé par la Banque du développement et le Fonds national des infrastructures, pour dynamiser l'économie. Le ministre des Finances, Arturo Herrera n'a pas donné beaucoup de détails sur ses mesures de renforcement de l'économie, mais il évoque la construction de nouvelles infrastructures et des dispositifs d'encouragement à investir et à consommer.

    Les appels d'offres contenus dans ce « programme de soutien au dynamisme de l'économie » ne sont pas nouveaux. Ils étaient en fait programmés pour 2020. Pourquoi les avoir avancés et accompagnés de nouveaux crédits ? Pour faire face, d'après Arturo Herrera, au contexte de ralentissement de l'économie mondiale.

    La croissance promise n’est pas là

    Rien à voir, selon le ministre, avec la publication des prévisions de croissance ce mercredi. Les analystes s'attendent à une situation proche de la récession. Au premier trimestre, l'économie a déjà reculé de 0.2%. Alors que le président Andrès Manuel Lopez Obrador (AMLO), entré en fonction en décembre, a promis une croissance de 2% en 2019.

    Depuis son entrée en fonction, AMLO a mis en œuvre une politique d'austérité au sein du gouvernement et mis en œuvre plusieurs programmes sociaux. Il a mis aux enchères des biens, des voitures et des bijoux saisis dans le crime organisé, mais n'a pas encore réussi à stimuler la croissance économique promise par sa campagne.

    ► À lire aussi : Le Mexique a ratifié le nouveau traité de libre-échange nord-américain

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.