GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil: la nouvelle politique sur les pesticides inquiète la population

    media Tereza Cristina, la ministre de l'Agriculture du Brésil, lors de la conférence de presse sur la nouvelle politique sur les pesticides, à Brazilia, le 6 août 2019. EVARISTO SA / AFP

    Au Brésil, depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement d’extrême droite de Jair Bolsonaro, 262 pesticides ont été homologués entre janvier et juillet. L’agence de veille sanitaire vient de redéfinir le classement de certains pesticides : seuls ceux qui risquent d’entraîner la mort seront définis comme « extrêmement toxiques » et près de 600 produits ne porteront plus la mention : « attention poison ». Une décision qui inquiète les consommateurs brésiliens.

    De notre correspondante à Rio, Sarah Cozzolino

    Katia Bonfadini sort d’un supermarché, dans le quartier aisé de Botafogo dans ses sacs, quelques produits bio. Pour elle, la révision de la classification des produits dangereux n’est pas qu’un changement d’étiquette, c’est une menace de plus pour la santé des Brésiliens. « C’est inquiétant, vraiment très inquiétant quand on essaie de prendre soin de sa santé. Je ne sais pas, j’espère que cette décision sera revue, parce que la santé c’est ce qu’on a de plus important. »

    Le bio également touché par les pesticides

    Cependant les produits issus de l’agriculture biologique sont encore très chers pour la majorité des Brésiliens. Victor Camelo a essayé un moment, mais il a dû revenir au conventionnel pour cause de budget. Il regrette l’assouplissement de la législation brésilienne. « La plupart des pesticides sont interdits dans beaucoup d’autres pays, mais autorisés ici. On est une espèce de laboratoire d’essai où les scientifiques se disent : ‘’on va lancer un nouveau pesticide, faisons-le au Brésil puisque la législation le permet !’’ On se sent comme des cobayes ».

    Et même ceux qui consomment bio au Brésil ne sont pas à l’abri des pesticides. Plusieurs études récentes ont montré en effet des taux élevés de ces produits dans l’eau du robinet.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.