GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Brexit: la sortie du Royaume-Uni de l'UE est «un moment tragique pour l'Europe» (Juncker au quotidien «El Pais»)
    • Intempéries: le typhon Tapah menace le Japon, des centaines de vols intérieurs ont été annulés
    • Mondial 2019 de rugby au Japon: victoire et bonus pour l'Irlande face à l'Écosse (27-3)
    • Environnement: la ville de Paris organise, ce dimanche de 11h à 18h, la 5e édition de la Journée sans voiture
    • Suisse: des funérailles en montagne pour le Pizol, un glacier désormais disparu sous l'effet du réchauffement climatique
    • Sécurité dans le Golfe: l'Iran compte présenter à l'ONU un plan de coopération régionale (Rohani)
    • Pour l'Iran, la présence de forces étrangères dans le Golfe accroît l'«insécurité»
    Amériques

    A la Une : la crise politique à Porto Rico

    media Pedro Pierluisi lors de sa conférence de presse après avoir prêté serment comme gouverneur de Porto Rico à San Juan, le 2 août 2019. Le 7 août 2019, la Cour suprême a invalidé sa prise de fonction. REUTERS/Gabriella N. Baez

    La presse portoricaine salue dans sa grande majorité la décision rendue par la Cour suprême, décision qui a invalidé ce mercredi la prise de fonction, la semaine dernière, de Pedro Pierluisi au poste de gouverneur. En effet, écrit par exemple El Nuevo Dia, « personne ne peut se prétendre gouverneur sans l'aval des deux Chambres du Parlement portoricain ». Les juges de la Cour suprême, poursuit le journal, « ont donc statué, de surcroît de façon unanime ce qui est assez rare pour le souligner, faisant ainsi triompher le droit. Leur décision est sage, légale et courageuse ».

    Cependant, dans les rues de San Juan, la capitale de Porto Rico, les réactions sont mitigées. « Beaucoup de Portoricains sont mécontents de l'arrivée de Wanda Vázquez au poste de gouverneur », constate le Miami Herald. « La ministre de la Justice est la première femme à occuper ce poste. Au-delà des soupçons de corruption qui pèsent sur elle, Wanda Vázquez est aussi le troisième gouverneur en seulement une semaine à Porto Rico. Et les habitants de l'île craignent que l'incertitude et l'instabilité politique ne se poursuivent », soulève le journal de Floride.

    Venezuela : le gouvernement suspend le dialogue avec l’opposition

    Le gouvernement a annoncé ce mercredi qu'il suspendait le dialogue avec l'opposition. Les discussions sous l'égide de la Norvège auraient dû reprendre aujourd'hui à La Barbade. « Cette suspension est une réaction aux nouvelles sanctions américaines » explique Nicolas Maduro qui accuse l'opposition, dirigée par Juan Guaido, d'être complice de ce qu'il qualifie d'« agression brutale contre le Venezuela », rapporte le quotidien 2001. « Le président, ainsi que le Grand Pôle patriotique, une coalition politique qui appuie la révolution bolivarienne, appellent ce samedi à une journée mondiale de protestation contre Donald Trump », annonce le journal.

    « C'est la première fois que le gouvernement chaviste quitte un processus de dialogue avec l'opposition », constate le quotidien Efecto Cocuyo. « Pour sa part, Juan Guaido a fait savoir que l'opposition comptait poursuivre les discussions avec le gouvernement vénézuélien », ajoute le journal.

    Haïti : cacophonie autour de la mise en accusation du président par le Parlement

    Pour la première fois, le Parlement avait programmé une séance de mise en accusation du président Jovenel Moïse. Les précisions de Frantz Duval, rédacteur en chef du journal Le Nouvelliste.

    Frantz Duval, rédacteur en chef du Nouvelliste 08/08/2019 Écouter

    Argentine : fin de campagne des primaires

    En Argentine se terminait hier la campagne pour les élections primaires qui doivent se tenir ce dimanche en vue des élections générales, dont la présidentielle. Le premier tour est prévu le 27 octobre, mais contrairement à ce qu'on pourrait penser, ces élections primaires ne visent pas à choisir entre plusieurs candidats d'un même parti pour savoir qui sera celui ou celle qui le représentera lors des scrutins. En effet, ces primaires argentines sont plutôt un test grandeur nature pour les véritables élections qui se dérouleront deux mois et demi plus tard. « L'une des nombreuses extravagances héritées du Kirchnerisme », estime La Nacion. « Mais les primaires de ce dimanche présentent d'autres caractéristiques inhabituelles », poursuit le journal. « La plus frappante ? Le président sortant de centre-droit, accusé d’être à l'origine d'une grave crise économique, est en mesure de briguer un second mandat avec des chances raisonnables d’être réélu ».

    Les derniers sondages placent le président sortant, Mauricio Macri, derrière son grand concurrent Alberto Fernandez, candidat péroniste du Parti justicialiste. En effet, Alberto Fernandez est crédité de 40 à 44  % des votes contre 33 à 38 % pour Mauricio Macri. Alberto Fernandez se présente à l'élection présidentielle avec comme candidate à la vice-présidence l'ex-chef d'État, Cristina Kirchner, visée par plusieurs affaires de corruption. « Hier soir, à l'occasion d'un grand meeting de fin de campagne pour les primaires, tous deux ont appelé les Argentins à voter pour le changement », rapporte Pagina 12. Mais, si le ticket Fernandez-Kirchner ne remporte pas la présidentielle dès le premier tour « c'est bien le président sortant Mauricio Macri qui a de fortes chances d'être réélu au second », insiste La Nacion. « Notamment grâce au report de vote des autres candidats », ajoute le journal. Ainsi, les primaires de ce dimanche permettront d'avoir une idée plus précise des rapports de force politiques dans une Argentine en pleine crise.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.