GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Argentine: le bilan économique désastreux de Mauricio Macri

    media A Buenos Aires, un homme brandit une liasse de la monnaie argentine, le peso. REUTERS/Marcos Brindicci

    Économie en récession, inflation galopante… Trois ans et demi après l'arrivée au pouvoir de Mauricio Macri, la situation économique de l’Argentine ne s’est toujours pas améliorée, au contraire.

    Le président argentin paie un bilan économique désastreux. L’économie tourne au ralenti, elle est même en récession depuis l’an dernier : l’inflation annuelle atteint des sommets 55% tandis que le pouvoir d’achat des Argentins est au contraire en chute libre.

    Un tiers de la population sous le seuil de pauvreté

    Presque un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté. Les fermetures d’entreprises s’enchainent avec son corolaire de pertes d’emplois. Le chômage dépasse officiellement les 10%.

    Engluée dans une crise économique sans issue, l'Argentine a demandé l’aide du Fonds monétaire international. Un prêt de 57 milliards d’euros lui a été accordé l'an dernier en échange d’un plan d’austérité pour assainir les finances publiques.

    Investissements publics réduits

    Une rigueur budgétaire qui pèse sur le quotidien des Argentins puisque pour répondre aux exigences du FMI, le gouvernement a réduit les investissements publics et les subventions de l’État nécessaires à la lutte contre la pauvreté.

    Plus de trois ans après son arrivée au pouvoir, le président Mauricio Macri, qui a promis de renouer les liens de son pays avec les marchés, paie ainsi, avec ce revers électoral, son incapacité à lutter contre l'inflation.

    Il [Mauricio Macri] commence à récolter maintenant, petit à petit, le fruit de ses succès à l’étranger mais, en termes électoraux, cela vient trop tard.

    Gabriel Gimenez-Roche

    enseignant-chercheur à la NEOMA Business School

    13/08/2019 - par Aabla Jounaïdi Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.