GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Jeffrey Epstein, un milliardaire brisé par la prison selon le «New York Times»

    media Le centre correctionnel de Manhattan où a été emprisonné le financier Jeffrey Epstein. REUTERS/Brendan McDermid

    Alors que l’enquête sur la mort de Jeffrey Epstein a conclu à un suicide, le New York Times s’intéresse à ses conditions de détention. Selon le quotidien américain, la prison aurait brisé le flamboyant milliardaire.

    Avec notre correspondante à New York, Céline Bruneau

    Exiguë, humide, infestée de rats et de cafards. Selon le New York Times, Jeffrey Epstein haïssait sa cellule du centre correctionnel de Manhattan, à quelques blocs seulement de son immense villa à 56 millions de dollars.

    L’ancien trader, accusé d'avoir organisé un vaste réseau d'exploitation sexuelle de jeunes filles mineures et emprisonné depuis début juillet, cherchait à tout prix à échapper à sa geôle, allant jusqu’à payer au prix fort de nombreux avocats pour passer du temps avec lui au parloir. Là, il vidait les distributeurs automatiques de boissons et de sucreries sans même parler à ses visiteurs.

    Jeffrey Epstein avait également mis au point un système pour ne pas être la proie de ses codétenus. Il leur versait de l’argent sur des comptes en banque, raconte l’un deux.

    Les derniers jours avant sa mort, le milliardaire ne se lavait plus, ne se rasait plus et était tombé dans une profonde déprime qui l’avait conduit à une première tentative de suicide le 23 juillet, effrayé par l’idée de passer le reste de sa vie derrière les barreaux.

    Le centre correctionnel de Manhattan est connu pour sa vétusté qui a brisé nombre de ses détenus : terroristes, parrains de la mafia ou encore de célèbres criminels en col blancs.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.