GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Trump annule sa rencontre avec la Première ministre danoise et vexe le pays

    media Mette Frederiksen, la Première ministre danoise, s'est dite contrariée par l'annulation de cette visite. (Photo d'illustration) AFP PHOTO/Henning Bagger / Ritzau Scanpix

    Le président américain Donald Trump a annoncé, mardi 20 août, repousser sa rencontre prévue avec Mette Frederiksen début septembre en raison du manque d'intérêt de la Première ministre danoise pour un éventuel achat américain du Groenland, territoire danois. La Première ministre du Danemark s'est dite, quant à elle, « contrariée » par cette annulation.

    Après « les commentaires de Mette Frederiksen, (disant) qu'elle n'avait aucun intérêt à discuter de l'achat du Groenland, je vais repousser notre rencontre prévue dans deux semaines à un autre moment », a lancé, dans un message laconique sur Twitter, le locataire de la Maison Blanche.

    Début septembre, M. Trump doit se rendre en Pologne puis au Danemark où il avait accepté une invitation de la reine Margrethe II. Il n'était pas clair, mardi soir, si cette rencontre était toujours maintenue. En fin de semaine dernière, la presse américaine avait révélé que Donald Trump s'était renseigné sur la possibilité pour les États-Unis d'acheter le Groenland, immense territoire qui compte quelque 56 000 habitants.

    La Première ministre danoise « contrariée »

    À Copenhague, la maison royale, à l'origine de l'invitation de M. Trump, a exprimé sa surprise, dans un commentaire écrit transmis à la chaîne de télévision publique DR.

    La Première ministre du Danemark, Mette Frederiksen, s'est dite, mercredi 21 août, « contrariée » par l'annulation de la visite de Donald Trump après le rejet de son offre d'achat du Groenland, territoire autonome danois, assurant toutefois qu'il n'y avait « pas de crise » entre Copenhague et Washington. « Je suis évidemment contrariée et surprise par l'annulation de la visite d'État du président américain », a déclaré Mette Fredriksen lors d'une conférence de presse.Mais« le Danemark et les États-Unis ne sont pas en crise », a-t-elle ajouté, soulignant que l'invitation du royaume scandinave au locataire de la Maison Blanche « restait valable ».

    L'ensemble de la classe politique du pays scandinave s'est pour sa part dite stupéfaite. « La réalité transcende la fiction [...], cet homme est imprévisible », a twitté Morten Østergaard, chef de la gauche radicale et membre de la majorité parlementaire.

    « Sans aucune raison, Trump considère qu'une partie (autonome) de notre pays est à vendre. Ensuite, il annule de manière insultante une visite que tout le monde était en train de préparer. Est-ce que des morceaux des États-Unis sont à vendre ? L'Alaska ? », s'est insurgé sur Twitter le conservateur Rasmus Jarlov.

    Une « grosse transaction immobilière »

    Le président américain, ancien magnat de l'immobilier, a confirmé le week-end dernier son intérêt pour une telle transaction, la qualifiant devant la presse de « grosse transaction immobilière », qui serait « stratégiquement intéressante ». Mais les autorités danoises n'ont pas goûté cette déclaration de l'ancien homme d'affaires new-yorkais. « Le Groenland est riche en ressources précieuses [...]. Nous sommes prêts à faire des affaires, pas à vendre » le territoire, avait réagi vendredi le ministère groenlandais des Affaires étrangères.

    « La Première ministre a été en mesure de faire l'économie d'argent et d'efforts pour les États-Unis et le Danemark en étant si directe. Je la remercie pour cela et j'ai hâte de reprogrammer à un moment dans le futur » notre rencontre, a poursuivi M. Trump.

    ( Avec AFP)

    ► À lire aussi : Pourquoi Donald Trump s'est-il mis en tête d'acheter le Groenland au Danemark?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.