GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela et États-Unis reconnaissent des discussions secrètes

    media Nicolas Maduro (à Caracas le 22 juin 2017) et Donald Trump (le 11 août 2017). JIM WATSON, FEDERICO PARRA / AFP

    Existe-t-il des discussions secrètes entre l'administration américaine et le régime vénézuélien ? Oui. C'est en tout cas ce qu'ont affirmé les présidents des deux pays. En revanche, Washington et Caracas n'ont pas du tout la même lecture concernant la nature de ces contacts et encore moins concernant leur objectif.

    Dimanche dernier, l'agence de presse américaine Associatied Press (AP) publie une information qui fait immédiatement le tour des médias du continent : un proche de Donald Trump a rencontré Diosdado Cabello, actuel président de l'Assemblée constituante et poids lourd du régime vénézuélien. Selon un haut fonctionnaire de Caracas, d'autres membres du gouvernement vénézuélien seraient également en contact avec Washington.

    Cette révélation a fait l'effet d'une bombe : le cercle rapproché de Nicolas Maduro serait-il sur le point de lâcher le président ? Faux, a répondu, outré, Diosdado Cabello qui a accusé AP de « mensonges ». Faux, a dit aussi en substance le président Maduro. Contredisant Diosdado Cabello, le chef d'État confirme, lui, que des contacts entre Washington et Caracas existent bel et bien. Mais ces rencontres se tiennent expressément avec son autorisation présidentielle.

    Leur objectif, explique encore Nicolas Maduro : « régulariser le conflit » qui oppose le Venezuela aux États-Unis. Cette déclaration a soulevé de nouvelles interrogations : l'administration Trump serait-elle en train de négocier avec un régime, sa bête noire, qu'elle qualifie publiquement de criminel ? Faux, a dû rectifier ce mercredi John Bolton, conseiller à la sécurité nationale. Les membres du régime vénézuélien en discussion avec la Maison Blanche « ne parlent que du départ de Nicolas Maduro et d'élections libres », assure Bolton sur Twitter.

    Cet imbroglio est né de propos de Donald Trump. Mardi, lors d'un de ces très longs échanges à bâtons rompus qu'il affectionne avec les médias, le président des États-Unis est interrogé, parmi plusieurs sujets, sur des contacts entre la Maison Blanche et le « numéro deux du régime Maduro », le président de l'Assemblée constituante Diosdado Cabello. « On est en contact. Nous parlons à plusieurs représentants du Venezuela », « à différents niveaux », répond Donald Trump. « Je ne veux pas dire qui, mais nous parlons à un très haut niveau. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.