GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Cuba dénonce l'«expulsion injustifiée» par Washington de deux de ses diplomates (ministre des Affaires étrangères)
    • Washington expulse deux diplomates cubains à l'ONU accusés d'atteinte à la sécurité nationale (département d'Etat)
    • Justin Trudeau considère «totalement inacceptable» de s'être grimé en Noir
    • La compagnie française XL Airways en cessation de paiements, demande son placement en redressement judiciaire (communiqué)
    • Décès de l'acteur français Charles Gérard, second rôle fétiche de Lelouch et grand ami de Jean-Paul Belmondo
    Amériques

    «Si la forêt amazonienne disparaît davantage, il y aura un risque certain pour le climat»

    media Vue aérienne de la rivière Jaraua, dans l'État d'Amazonas au Brésil, le 28 juin 2018. Mauro Pimentel / AFP

    Trois questions à Plinio Sist, directeur de l'unité Forêts et Sociétés au Centre de recherche agronomique pour le développement (Cirad), spécialisé dans les zones tropicales. Pour ce chercheur, face à la déforestation il faudra renforcer l’aide internationale directe aux États amazoniens pour pallier l’absence d’aide de l’État fédéral brésilien et aux dénégations de Jair Bolsonaro face à l'urgence.

    Quelles sont les différentes fonctions de la forêt amazonienne et en quoi nous est-elle indispensable ?

    La forêt amazonienne joue de très nombreux rôles indispensables. Elle abrite tout d'abord une des plus grandes diversités d'espèces de notre planète : plus de 40 000 espèces de plantes, dont 16 000 espèces d'arbres. Elle représente aussi un puit de carbone qu'elle stocke dans ses arbres. Elle joue également un rôle fondamental dans l'équilibre climatique du continent sud-américain et un rôle de régulation des cours d'eau très nombreux en Amazonie.

    80% de la forêt amazonienne est dite primaire ou vierge. Donc rien n’est perdu ! La forêt primaire, c’est une forêt à l'équilibre. Elle constitue un des écosystèmes terrestres les plus complexes. Lorsqu'elle est coupée, elle est remplacée par un couvert forestier appelé forêt secondaire constituée d'espèces dites pionnières capables de pousser en pleine lumière. Petit à petit se succèdent des espèces d'arbres de moins en moins exigeantes en lumière pour finalement reconstituer la forêt primaire. Mais ce processus demande plusieurs siècles !

    À Lire aussi : Amazonie: un poumon malade en grand danger

    Plus précisément, pourquoi est-elle considérée comme le poumon de la planète ?

    L'image du « poumon de la Terre » est erronée. Certes la forêt amazonienne produit de l'oxygène, mais elle en consomme aussi et le bilan est nul en réalité. Les véritables poumons de la terre ce sont les océans grâce au phytoplancton.
    Mais la forêt amazonienne joue naturellement un rôle fondamental de régulation climatique en maintenant l'humidité en produisant de la vapeur d'eau, en régulant les réseaux hydriques. Elle est donc fondamentale à l'équilibre général du continent sud-américain.

    La saison sèche ne fait que commencer elle doit se poursuivre jusque fin octobre. Si la forêt amazonienne devait disparaitre encore davantage, il y aurait effectivement un risque certain sur le climat et sur l'intensité et la durée des saisons sèches à venir.

    Quelles devraient être les mesures à prendre pour sauvegarder ce patrimoine naturel et permettre aux populations qui l'habitent de subsister ?

    Il faut continuer les efforts initiés depuis maintenant plus de dix ans, efforts qui avait positionné le Brésil comme le leader du combat contre la déforestation. Le Brésil s'est doté d'un système performant de suivi de la déforestation, et avait donné les moyens aux agences environnementales de vérifier sur le terrain les causes et de sanctionner les fautifs. De 20 000 km² en 1988, la déforestation est passée à 7 500 km² en 2018 et même à 4 600 km² en 2011-2012. Il faut donc envoyer les bons signaux et ne pas relâcher ses efforts.

    Malheureusement, les nombreuses déclarations de Jair Bolsonaro ne vont pas dans ce sens, au contraire : il s'installe chaque jour davantage un sentiment d'impunité auprès des acteurs de la déforestation qui ne fait que croitre. Le Brésil est un État fédéral et les États amazoniens n'ont pas voté pour Jair Bolsonaro, car la plupart des Amazoniens sont aujourd'hui sensibles au problème. Dans de nombreuses communes, les agriculteurs veulent aller de l'avant et lutter contre la déforestation. Mais ils ne seront sans doute pas aidés par le gouvernement fédéral. Ce sera donc sans doute à l'aide internationale de développer, directement avec les gouvernements des États amazoniens, des programmes de lutte contre la déforestation.

    À lire aussi : Pérou: les incendies en Amazonie inquiètent les populations

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.