GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Colombie: Juan Guaido photographié aux côtés de paramilitaires, la polémique enfle

    media twitter Wilfredo Cañizales

    Des photos montrant l'opposant vénézuélien aux côtés de narcotrafiquants et paramilitaires colombiens suscitent une certaine émotion en Colombie et au Venezuela où le procureur général a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête contre Juan Guaido.

    Dans une intervention télévisée vendredi, Tarek William Saab, procureur général du Venezuela, a montré des clichés sur lesquels le chef de file de l'opposition vénézuélienne pose avec deux hommes appartenant à Los Rastrojos, groupe paramilitaire colombien.

    Selon le ministre de l'Intérieur du Venezuela, ces photographies ont été prises le 22 février dernier, lorsque Juan Guaido s'était rendu en Colombie pour superviser l'envoi d'aide humanitaire vers le Venezuela et assister au méga-concert Venezuela Aid Live, organisé à Cucuta par Richard Branson, rapporte l'AFP. Interdit de sortie du territoire après son auto-proclamation comme président par intérim le 23 janvier, Juan Guaido était passé par une zone boisée et isolée en évitant les postes-frontières.

    Juan Guaido déclare ne pas connaître ses interlocuteurs

    Deux de ses photos, l'une où Juan Guaido pose avec un certain Jhon Jairo Durán Contreras et l'autre où il est aux côtés d'Albeiro Lobo Quintero, ont été diffusées dès jeudi sur Twitter par Wilfredo Cañizares, directeur d'une ONG colombienne. Des photos authentifiées par l'Agence France presse.

    Juan Guaido ne nie pas avoir été pris en photo avec ces personnes, mais il a assuré sur des radios locales qu'il ne connaissait pas leur identité au moment où les clichés ont été réalisés.

    Des explications qui ne tiennent pas la route selon Wilfredo Cañizares. « Ce que dit ce monsieur n’est pas vrai. Cela pourrait se comprendre si les photos avaient été prises à l’endroit du concert (organisé par Charles Branson NDLR). Il y avait là des milliers de personnes et toutes voulaient être prises en photo avec lui mais lui est passé clandestinement par un sentier clandestin et dans une région très isolée et peu fréquentée en raison de la crainte qu’inspirent les Rastrojos et du contrôle qu’ils exercent sur ce territoire.»

    Wilfredo Cañizares interroge les autorités colombiennes

    Les paramilitaires ont imposé un couvre-feu pour faciliter le passage du leader vénézuélien selon le directeur de la fondation Progresar, et « obligé les gens à rester chez eux. Nous avons même reçu un appel de villageois proches de nous qui nous ont appelé préoccupés parce qu‘ils ne savaient pas ce qui se passait et ne pouvaient pas sortir même pour aller au marché. Notre analyse, c’est que le couvre-feu et l’interdiction de sortir de chez soi ont été imposés pour éviter que des habitants prennent des photos ou des vidéos du passage de monsieur Guaido ».

    Personnellement, je ne crois pas que Juan Guaido ait négocié directement son entrée sur le territoire colombien avec les Rastrojos, poursuit Wilfredo Cañizares. Tout cela s’est négocié en Colombie selon lui et il demande aux autorités de « direla vérité aux Colombiens » : « au niveau de la présidence ou de la chancellerie, quel a été le niveau de participation à l’entrée illégale en territoire colombien (de Juan Guaido) avec l’aide des paramilitaires des Rastrojos. Qui au gouvernement colombien était au courant de cette opération et y a participé ? »

    Ces photos ont fait depuis la Une de la presse et des réseaux sociaux en Colombie.

    Ivan Duque « satisfait » des explications de Juan Guaido

    Juan Guaido assure de son soutien le président colombien Ivan Duque dans sa lutte contre le narcotrafic et ce dernier s'est déclaré satisfait de ses explications sur l'origine des photographies et a réaffirmé son soutien au « peuple du Venezuela ».

    et avec agences

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.