GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Paraguay: le président en appelle à l'armée contre le narcotrafic

    media Paraguay: alors que le narcotrafiquant Jorge Teofilo Samudio Gonzalez était acheminé de sa prison au palais de justice de la capitale le 11 septembre 2019, le convoi a été attaqué. Le narco est dans la nature et un commissaire de police a été tué. REUTERS/Jorge Adorno

    Face à la vague de violence qui touche le Paraguay depuis des mois le président Mario Abdo a annoncé vendredi 13 septembre qu’il allait demander la semaine prochaine l’autorisation de déployer les forces armées dans le pays. Or si l’on s’en tient à la Constitution paraguayenne de 1992 promulguée après le régime militaire conduit par Alfredo Stroessner pendant plus de 30 ans, l’armée n’est autorisée qu’à protéger les frontières du pays.

    « Il semblerait que le président de la République tente d’apporter une réponse face à la vague de violence qui trouve son origine dans ces groupes criminels qui sont liés au narcotrafic et qui sont arrivés dans la capitale », nous explique Oscar Ayala Amarilla, secrétaire général de la coordination des droits de l’Homme au Paraguay.

    Le Paraguay est à la confluence de plusieurs routes de la drogue, notamment dans la région dite de la « Triple frontière », entre l'Argentine, le Brésil et le Paraguay. Il y a trois jours encore, un cargo battant pavillon paraguayen a été arraisonné sur le fleuve Paraná par les autorités argentines. A son bord, la police a trouvé 290 kilos de marijuana. Par ailleurs, cette semaine, le président Mario Abdo a démis de ses fonctions son ministre de la Justice et le chef de la police après la fugue d'un trafiquant emprisonné considéré comme dangereux. Le narcotrafiquant Teófilo Samudio, alias Samura, a été libéré lors d'une opération commando contre le convoi qui transportait Samura de sa prison au palais de justice d'Asunción, la capitale. Plusieurs responsables de la prison, soupçonnés de complicité, ont été arrêtés.

    D'autres pays ont déjà eu recours à l'armée

    « Le président met en scène si l’on peut dire une militarisation comme une supposée réponse éthique à ces maux. Mais l’expérience, pas seulement du Paraguay, mais de  l’Amérique latine concernant la participation de militaires dans le domaine de la sécurité ne nous permet pas de penser qu’il s’agit là d’une bonne nouvelle, en particulier en ce qui concerne les droits de l’Homme ».

    En Amérique latine, le Mexique ou encore l'Argentine, le Brésil et l'Equateur par exemple ont déjà recours à l'armée dans le cadre de la lutte contre le narcotrafic. Un recours qui n'a pas fait ses preuves selon les spécialistes du crime organisé et des réseaux mafieux. Au Paraguay, des responsables des forces de police ont aussi pris leurs distances avec la proposition présidentielle, rapporte l'AFP. Il appartient à la police et non à l'armée de maintenir l'ordre a souligné l'ancien commandant de police, Casto Guillén.

    Une question d'autant plus sensible au Paraguay, encore meurtri par les séquences de la dictature militaire d'Alfredo Stroessner.

    À lire aussi :Macabre découverte dans une résidence de l'ancien dictateur Stroessner

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.