GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Des militants hongkongais plaident leur cause devant le Congrès américain

    media  
    Plusieurs représentants de la contestation hongkongaise ont été reçus par le Congrès américain, ce 17 septembre 2019. REUTERS/Joshua Roberts

    Joshua Wong, Denis Ho et d’autres militants hongkongais pro-démocratie ont été reçus ce mardi 17 septembre au Congrès par les membres de la commission bipartisane chargée d’examiner la situation des droits de l’homme en Chine.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    L’hymne des militants pro-démocratie de Hong Kong a été chanté ce mardi dans les couloirs du Congrès. Les représentants des manifestants du territoire sont venus plaider en faveur d’un projet de loi qui conditionnerait le maintien du statut économique spécial d’Hong Kong au respect des droits de l’homme.

    Le texte prévoit aussi des sanctions contre tout responsable qui supprimerait des libertés essentielles sur le territoire. Un texte perçu comme une menace par Pékin, mais que Denise Ho, chanteuse pop et égérie du mouvement pro-démocratique de Hong Kong estime nécessaire.

    « Si Hong Kong tombe, cela pourrait facilement devenir un tremplin pour que le régime totalitaire chinois impose ses règles et ses priorités à l'étranger, en utilisant son pouvoir économique pour en convertir d'autres à ses valeurs communistes. Je prie donc instamment le Congrès d’adopter la loi sur la démocratie et les droits de l’homme à Hong Kong. Ce n'est pas un appel en faveur d'une soi-disant ingérence étrangère. C’est un appel en faveur de la démocratie. »

    Appel entendu par le sénateur Marco Rubio, proche de Donald Trump et porteur du projet de loi. « Le gouvernement américain et les autres démocraties doivent tenir Pékin responsable de ses manquements aux engagements pris. Les Etats-Unis et d’autres nations peuvent agir, précisément parce que Pékin bénéficie du statut spécial de Hong Kong.  »

    Mais le président américain reste remarquablement discret sur la crise qui secoue Hong Kong et ne s’est pas engagé à signer le texte s’il était adopté. Donald Trump craint que cela n’irrite Pékin et mette en danger les cruciales négociations commerciales engagées avec la Chine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.