GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Canada: l'hymne de la campagne de Justin Trudeau fait bondir les francophones

    media Le Premier ministre canadien Justin Trudeau en campagne pour les élections législatives à Fredericton, dans le New Brunswick, le 18 septembre 2019. Reuters

    Au Canada, la version française de la chanson officielle des Libéraux en campagne reste en travers de la gorge des francophones. Les médias sociaux n’ont eu de cesse de se moquer des paroles enregistrées par un groupe rock de Toronto, les Strumbellas. Depuis son lancement en début de semaine, les commentaires négatifs pleuvent, à tel point que le parti qui brigue un nouveau mandat a dû retirer le fameux clip.

    De notre correspondante au Canada,

    Si vous ne comprenez rien aux paroles de la chanson officielle de la campagne pour les législatives de Justin Trudeau, c’est normal. Vous partagez la grande confusion des Québécois face à la tentative d’un groupe anglophone d’adopter la langue de Garou ou de Charlebois. À leur décharge, ces musiciens, les Strumbellas, viennent de la très anglophone Toronto. Le Parti libéral du Canada actuellement en campagne les a approchés pour utiliser un de leurs titres, « One Hand Up », pour leur campagne.

    Jusque-là, tout va bien. Le hic, c’est que dans un grand élan de bilinguisme, les Strumbellas ont suggéré de traduire et d’enregistrer aussi la version francophone. Et manifestement, il n’y avait pas de traducteur professionnel dans leur studio. Le titre est devenu tout simplement « Une main haute », sur fond d’images du Premier ministre Trudeau, levant le bras avec ses partisans. Ce qui ne veut strictement rien dire...

    Dès la mise en ligne du clip, les commentaires acerbes ont laminé cette version, tout sauf francophone. Il a fallu 15 écoutes attentives à un ex-ministre québécois pour comprendre les paroles, sans cependant leur trouver un sens. Un autre internaute répète comme un mantra, «non Google Translate ne chante pas», tandis que la plupart considèrent cette version comme une insulte à la langue française.

    Le pire dans tout ça, c’est que le Parti libéral du Canada ne semble pas s’émouvoir du tollé déclenché sur la toile. Les responsables ne se sont pas excusés. Ils ont seulement reconnu que la version francophone n’avait rien de parfait, et promis une nouvelle chanson.

    Un faux pas musical qui réjouit les adversaires des Libéraux

    Pour les souverainistes du Bloc québécois, cette mauvaise traduction illustre bien que le bilinguisme dont se réclame le Parti libéral n’existe tout simplement pas. Manifestement, personne dans l’entourage de Justin Trudeau n’a pris la peine d’écouter ce clip en français avant de le mettre en ligne. Une véritable hérésie pour le fils d’Elliot Trudeau. L’ancien Premier ministre qui avait fait du combat pour les deux langues officielles au Canada son legs politique.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.