GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Haïti: coups de feu et chaos au Sénat à Port-au-Prince

    media C'est la débandade après les coups de feu du sénateur Jean Marie Ralph Fethiere à Port-au-Prince. Le 23 septembre 2019 REUTERS/Andres Martinez Casares

    C’est la confusion qui règne à Port-au-Prince alors que ce lundi, le président haïtien Jovenel Moise avait convoqué une séance au Sénat pour que la plus haute chambre du pays ratifie son choix de nommer Fritz William Michel au poste de Premier ministre. Selon les premières informations, des tirs ont retenti dans l’enceinte du Palais législatif alors qu’au même moment un attroupement se formait à ses abords.

    C’est un sénateur haïtien, Ralph Fethiere, qui aurait tiré par accident, selon Patrice Dumont, un autre sénateur, interrogé par la radio locale Vision 2000. Deux personnes au moins auraient été blessées: un membre de la sécurité du Sénat et un photojournaliste, Dieu Nalio Chéry. Pour l’instant aucune information ne circule concernant leur état de santé.

    Le sénateur Jean-Marie Ralph Fethière, élu du parti au pouvoir, a expliqué avoir agi pour se défendre face à ces manifestants de l'opposition qui avaient fait irruption dans l'enceinte du palais législatif pour empêcher la tenue de la séance. « Je me suis défendu. La légitime défense est un droit sacré », a déclaré M. Fethière à un média haïtien, en ajoutant qu'il ignorait qu'un journaliste ait été touché, selon l’AFP.

    Le président avait reporté son voyage à New York…

    C’est un incident qui s’est déroulé alors que devant le palais législatif une foule se rassemblait pour dénoncer le passage en force que tentait de réaliser le président Jovenel Moise. Des manifestants de l’opposition ont alors réussi à pénétrer dans l’enceinte du Parlement, et ont vandalisé des locaux : il est rapidement apparu évident que la tenue de la séance avec le Premier ministre serait impossible, rapporte notre correspondante sur place, Amélie Baron.

    Le président a convoqué à la dernière minute une séance au sénat pour que la chambre haute du pays donne son aval à la nomination de Fritz William Michel, dernière étape à franchir pour que ce choix soit officiel.

    Jovenel Moise avait décidé de reporter à mardi son départ pour New York où il doit assister à l’Assemblée générale de l’ONU car il souhaitait quitter Port-au-Prince avec un gouvernement enfin installé. Ce qui ne sera pas le cas puisque la séance a d’ores et déjà été annulée. Un peu plus tôt dans la matinée, le président du sénat Carl Murat Cantave s’était plaint du chaos régnant aux alentours du Palais législatif, accusant même la police de ne pas faire son travail.

    En province, des commerces et bâtiments appartenant à des sénateurs ont été vandalisés. Dans la capitale, des barricades ont été dressées, au moins deux véhicules incendiés et plusieurs commerces pillés. Une nouvelle journée de crise en Haïti face à laquelle les autorités politiques et policières n’ont à date pas encore dit un mot.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.