GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Chutes de neige en France: 300 000 foyers privés d'électricité dans quatre départements (Enedis)
    • Le président lituanien gracie deux espions russes (officiel)
    • Chili: près de 200 manifestants éborgnés par les forces de l'ordre depuis le début de la crise sociale (INDH)
    • Chili: le Parlement convoque un référendum afin de réviser la Constitution de Pinochet (officiel)
    Amériques

    La Syrie exige le retrait des troupes US et turques, et menace

    media Le chef de la diplomatie syrienne Walid al-Moualem lors de la 74e Assemblée générale des Nations unies à New York, le 28 septembre. REUTERS/Brendan McDermid

    Sans grande surprise, le ministre des Affaires étrangères syrien a prévenu l’Assemblée générale des Nations unies ce samedi que son pays n’accepterait plus de présence militaire étrangère dans son pays.

    Avec notre correspondante à New YorkCarrie Nooten

    Walid al-Moualem a expliqué que pour Damas, la présence militaire américaine et turque dans le nord du pays était illégale, et qu’il fallait que les forces occupantes quittent la Syrie immédiatement. Sans cela, a-t-il prévenu devant l’hémicycle clairsemé de l’Assemblée générale, Damas qui a repris le contrôle de quasi tout le pays se réservait le droit de riposter.

    Rien de neuf

    Rien de nouveau dans le discours du régime de Bachar el-Assad - une ligne répétée sans cesse à l’ONU par l’intermédiaire de son représentant permanent syrien, soutenu par la Russie, durant ces huit années de guerre civile.

    Un contraste tout de même avec le discours tenu quelques minutes plus tôt, à la même tribune, par le représentant du Vatican. Le cardinal Pietro Parolin a imploré la communauté internationale de « mettre fin à la souffrance de tant de gens » en Syrie.

    Treizième veto

    La semaine dernière, Allemagne, Koweït et Belgique avaient demandé au Conseil de sécurité de voter un cessez-le-feu immédiat dans la province disputée d’Idleb. La Russie, soutenue par la Chine, y a opposé son veto, son 13e blocage à une résolution sur la Syrie depuis le début du conflit.

    À LIRE AUSSI : Turquie, Erdogan sous pression pour renouer avec le voisin syrien

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.