GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    À la Une: Donald Trump contre-attaque

    media Donald Trump a expliqué qu’il souhaitait rencontrer le membre des services de renseignement qui a alerté ses supérieurs sur le contenu de la discussion entre lui et le président ukrainien Volodymyr Zelenski. REUTERS/Erin Scott

    « Trump demande à rencontrer le lanceur d’alerte et met en garde contre de grandes conséquences », titre ce matin le quotidien The Hill. Dimanche soir, le président américain a clairement expliqué qu’il souhaitait rencontrer le membre des services de renseignement qui a alerté ses supérieurs sur le contenu de la discussion entre les deux chefs d’État. Donald Trump souhaite également rencontrer celui qui a transmis « illégalement » des informations à ce lanceur d’alerte et qui s’expose, selon lui, à des « conséquences ». Enfin, toujours dans cette série de messages sur les réseaux sociaux, Adam Schiff, membre démocrate de la Chambre des représentants et qui dirige la commission de la chambre sur les renseignements, est également dans la mire de Donald Trump, coupable selon le président d’avoir déformé le contenu de la conversation diffusée la semaine dernière.

    Le président américain n’est pas le seul visé

    Le New York Times qui, dans son éditorial dresse une liste des proches de Donald Trump qui devraient être auditionnés. Dans cette colonne titrée « Donald Trump n’agit jamais seul », le quotidien réclame des auditions de Rudy Giuliani, l’avocat personnel du président, et de William Barr, le ministre de la Justice, tous deux cités nommément dans la retranscription de la conversation entre Donald Trump et le président ukrainien Volodymyr Zelenski. La liste est longue. On y retrouve ainsi Mike Mulvaney, le chef de cabinet de la Maison Blanche, Mike Pompeo, le secrétaire d’État, Kurt Volker, l’envoyé spécial des États-Unis pour l’Ukraine ou encore Mike Pence le vice-président. Toutes personnes ayant eu connaissance de cette conversation devraient être auditionnées estime, le New York Times, ce qui va représenter un véritable défi pour les élus qui souhaitent enquêter sur cette affaire conclut le quotidien.

    À lire :
    Procédure contre Trump: les démocrates exigent de Pompeo des documents

    Au Canada, les projets politiques se précisent à trois semaines des élections

    Deux annonces sont reprises ce lundi par la presse canadienne. Selon Le Devoir, les libéraux de Justin Trudeau comptent creuser les déficits s’ils sont choisis pour rester à la tête du pays. Des déficits qui dépasseront donc ceux annoncés. Justin Trudeau s’en est expliqué : « Les conservateurs sont ceux qui sont obsédés avec l’idée d’équilibrer le budget sur le dos des services aux Canadiens, sur le dos de l’éducation et de notre système de santé », « nous avons fait un choix très différent en 2015, de même que cette année, pour les quatre prochaines années. » Selon l’actuel Premier ministre, malgré l’augmentation des déficits, le ratio de la dette par rapport au PIB continuera de diminuer. Du côté des conservateurs, même si la décision n’a pas été arrêtée, selon La Presse il semblerait qu’ils auraient trouvé un terrain d’entente pour taxer à l’avenir les géants du web. Une proposition qui fait partie du programme des Libéraux rappelle le quotidien, mais qui représente une véritable révolution dans le camp conservateur.

    Victoire du camp Macri dans une élection locale argentine

    Les habitants de la province de Mendoza étaient appelés le week-end à voter pour choisir le nouveau gouverneur. Et Rodolpho Suarez, le candidat de la coalition de Mauricio Macri, s’est imposé avec plus de quinze points d’avance sur la candidate Kichneriste, détaille ce lundi Clarin. Une victoire qui permet au président argentin de respirer un peu et qui permet d’entrevoir avec un certain optimisme la suite de la campagne pour la présidentielle estime le quotidien. Même constat du côté de La Nacion qui annonce même un prochain déplacement de Mauricio Macri dans la province de Mendoza. Ce sera samedi prochain, dans le cadre de sa tournée nationale avant le scrutin du 27 octobre.

    À lire :
    Des milliers de partisans du président Macri dans les rues de Buenos Aires

    Nouvel appel de l’opposition haïtienne à la mobilisation

    Une information qui fait la Une du Nouvelliste. « Les organisations politiques et sociales signataires de l’Alternative consensuelle pour la refondation de l’État veulent poursuivre la mobilisation pour contraindre le président Jovenel Moïse à la démission » explique le quotidien. Elles ont annoncé la poursuite des manifestations ce lundi via l’opération baptisée « Chèche Jovenel Moïse », ce qui signifie rechercher Jovenel Moïse. Le sénateur Youri Latortue a expliqué que cette opération qui doit débuter ce lundi consiste à rechercher un président en cavale. « Vendredi, nous avons révoqué son mandat. Désormais sa place est au pénitencier national. C’est pour cela que nous allons le chercher. S’il est en cavale, le peuple doit savoir où il se trouve », peut-on lire dans les pages du quotidien. La crise politique haïtienne semble décidément dans une impasse et difficile de prédire ce qui peut se passer comme l’explique le site d’information Alter Presse.

    À lire :
    Haïti: les manifestations de l'opposition prennent de l'ampleur

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.