GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Impeachment: Trump suggère ouvertement à la Chine d'enquêter sur les Biden

    media Donald Trump a ouvertement suggéré jeudi que la Chine enquête sur son rival Joe Biden REUTERS/Jonathan Ernst

    Sous le coup d’une procédure de destitution pour avoir sollicité le président ukrainien afin d’obtenir des informations compromettantes sur son rival Joe Biden, le président américain a réitéré sa demande mais cette fois devant les caméras de télévision et à l’adresse de la Chine.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    « La Chine devrait lancer une enquête sur les Biden, parce que ce qui s’est passé en Chine est aussi grave que ce qui s’est passé en Ukraine », a estimé Donald Trump avant de monter dans son hélicoptère.

    Cette fois, il ne s’agit pas d’une conversation téléphonique privée que la Maison Blanche a tenté de dissimuler, mais d’une déclaration devant les caméras. Comme une ultime provocation, qui vise peut être à minimiser ou à normaliser une pratique pourtant interdite, à savoir faire appel à une puissance étrangère dans le cadre d’une campagne électorale.

    « Vous ne pouvez pas extorquer des gouvernements étrangers pour vous aider à être réélu », a aussitôt tweeté le démocrate Joe Biden, premier visé. Plusieurs élus ont estimé que cette déclaration offrait un deuxième motif à l’ouverture de la procédure de destitution.

    Surtout que juste avant d’inviter la Chine à fouiller dans les affaires de Joe Biden, le président américain avait affirmé disposer de nombreuses options si Pékin ne se pliait pas à ses volontés dans le conflit commercial qui les oppose.

    Kamala Harris, ancienne procureure de Californie et candidate aux primaires démocrates, a aussitôt demandé que les transcriptions des appels téléphoniques entre Donald Trump et le président chinois soient versées au dossier de la procédure de destitution.

    Les élus républicains, pour leur part, ne se bousculent pas pour tenter d’expliquer cette dernière saillie du président. La défense de Donald Trump semble de plus en plus improvisée, et parfois périlleuse.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.