GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Destitution: un deuxième lanceur d'alerte prêt à témoigner contre Trump

    media C'est un nouveau coup dur pour le président américain Donald Trump. REUTERS/Yuri Gripas

    Un second lanceur d’alerte serait prêt à témoigner contre Donald Trump, dans l'enquête en vue d'une procédure de destitution du président américain. Il s’agirait d’un autre membre du renseignement qui détiendrait des informations plus précises sur l'affaire ukrainienne.

    « Je peux confirmer les informations concernant un second lanceur d'alerte défendu par notre équipe juridique », a déclaré ce dimanche sur Twitter l'avocat Mark Zaid.

    Son cabinet défend déjà les intérêts d'un premier membre des services de renseignement américain qui s'était alarmé d'une conversation téléphonique entre Donald Trump et le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy.

    Il avait jugé que dans cet appel, le locataire de la Maison Blanche avait « sollicité l'ingérence » de l'Ukraine dans la campagne pour sa réélection en 2020, en lui demandant d'enquêter afin de rassembler des informations compromettantes sur un de ses rivaux, le démocrate Joe Biden.

    Ce deuxième lanceur d’alerte aurait une connaissance directe de ce qui s’est passé entre les deux chefs d'État et pourrait donner encore plus de détails sur leurs échanges téléphoniques, rapporte notre correspondante à New York, Loubna Anaki. Selon les médias américains, l'homme fait partie des personnes interrogées par l’inspecteur général des services pour corroborer la version du premier lanceur d’alerte. Il aurait lui aussi confié son inquiétude quant aux agissements du président américain.

    S’il témoigne à son tour, les choses pourraient se compliquer davantage pour Donald Trump. Jusque-là, la défense du président américain consistait à attaquer la crédibilité du premier lanceur d’alerte dont le signalement a conduit au déclenchement de cette procédure de destitution. Donald Trump l’a accusé de rapporter des informations de seconde main, fausses, et d’être pro-démocrate.

    Et cette affaire risque de prendre une nouvelle ampleur dans les jours qui viennent, car il pourrait y avoir d’autres lanceurs d’alerte. C’est ce qu’a laissé entendre l’un des avocats, le dimanche 6 août.

    En réaction à cette nouvelle information, le président américain s’est à nouveau attaqué à la presse qui, selon lui, raconte de la pure fiction. « C'est incroyable de voir comment les médias ne ménagent aucun effort pour protéger Joe Biden l'Endormi et son fils viré de l'armée, Hunter, qui recevait 100 000 dollars par mois d'une entreprise basée en Ukraine alors qu'il n'a aucune expérience dans l'énergie », a-t-il tweeté.

    À lire aussi : Le fils Biden n'a rien fait d'illégal selon l'ancien procureur ukrainien

    Le président américain continue pour le moment d’avoir le soutien de la majorité du camp républicain. Même si certaines voix s'élèvent, à commencer par celle de Mitt Romney. Ses critiques ont d’ailleurs valu au sénateur de l’Utah et ancien candidat à la présidentielle de 2012 la colère de Donald Trump qui l’a traité sur Twitter de « crétin prétentieux ».

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.