GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Bolivie: le drame des paysans amazoniens face aux gigantesques incendies

    media Des cendres recouvrent le sol sur une partie de la forêt près de Santa Monica, dans la commune de Concepción REUTERS/Edgard Garrido

    En Bolivie, les pluies de ce week-end sont venues à bout des incendies qui faisaient rage depuis plus d'un mois dans la région amazonienne à l'est du pays. Près de 4 millions d’hectares ont tout de même été dévastés. Et notamment les champs de certains petits paysans.

    Avec notre envoyée spéciale en Amazonie bolivienne, Lucile Gimberg

    La pluie qui est tombée sur la forêt de la Chiquitania ce week-end est un soulagement pour les paysans qui y vivent. Mais en plus d’un mois, les flammes ont déjà fait des dégâts terribles. Donato Daza cultive du maïs et du sésame dans la communauté de Palmar. « Nous stockons nos graines juste à côté de là où nous cultivons, et tout cela a brûlé. Nous n'avons plus rien à semer. Je ne sais pas ce qu'on va faire cette année. On n'a pas d'argent pour acheter des graines. Je suis triste, je vis avec toute ma famille. Toute notre nourriture a brûlé, on n’a rien. Et c'est pareil pour la majorité des gens du village, ils n'ont rien. »

    Donato s'est déplacé jusqu'à la petite ville amazonienne de Concepción, à 150 km de pistes, pour demander de l'aide aux autorités: des vivres et des médicaments surtout. Car les enfants sont malades. Moises Camacho, professeur dans le même village, l'accompagne: « Ces dernières semaines, les enfants ont commencé à être malades. Ils ont mal aux yeux, à la tête, mal au ventre. Ils ont peut-être été intoxiqués par ces fumées épaisses qu'il y a eu sur notre village. »

    La semaine dernière, un de leurs voisins est mort en tentant d'empêcher le feu d'envahir sa réserve de riz qu'il venait à peine de trier avant de semer.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.