GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Procédure de destitution au Congrès: Trump dénonce «un tribunal bidon»

    media L'ambassadeur américain auprès de l'Union européenne, Gordon Sondland, ici à Bruxelles le 4 juin 2019. REUTERS/Francois Lenoir

    La Maison Blanche a durci ce mardi la confrontation avec les démocrates du Congrès en empêchant l'ambassadeur américain auprès de l'Union européenne de témoigner pour leur enquête en vue d'une procédure explosive de destitution contre le président républicain Donald Trump.

    Donald Trump a justifié cette décision en qualifiant les auditions organisées par l'opposition au Congrès sur l'affaire ukrainienne de « tribunal bidon ». « J'adorerais envoyer l'ambassadeur Sondland, un homme très bien et un grand Américain, témoigner, mais malheureusement il témoignerait devant un tribunal bidon totalement partial », a-t-il tweeté.

    Pour les démocrates, l'absence de l'ambassadeur mardi matin, un « acteur-clé » dans l'affaire ukrainienne, et le fait qu'il n'ait pas livré de documents attendus représentent « de nouvelles preuves fortes d'une entrave aux fonctions constitutionnelles du Congrès », a réagi Adam Schiff, président de la puissante commission du Renseignement à la Chambre des représentants.

    Gordon Sondland, financier de la campagne de Trump

    C'est le département d'État américain qui a demandé à l'ambassadeur « de ne pas se présenter aujourd'hui » à la déposition prévue à la Chambre, selon son avocat Robert Luskin qui n'a pas précisé les raisons de cette décision. Venu de Bruxelles à Washington pour cette déposition, Gordon Sondland « espère que les problèmes évoqués par le département d'État » pour l'empêcher de témoigner « seront résolus rapidement », a ajouté son avocat dans un communiqué.

    L'ambassadeur avait « auparavant accepté d'être entendu volontairement, sans nécessiter d'injonction, afin de répondre aux questions » des commissions menant l'enquête à la chambre basse, d'après son avocat. Riche professionnel du secteur hôtelier, Gordon Sondland a contribué à financer la campagne et la cérémonie d'investiture de Donald Trump, dont il est devenu proche.

    Les démocrates suspectent Trump d'abus de pouvoir

    L'opposition soupçonne le président américain d'avoir fait pression cet été sur son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky pour qu'il cherche des informations compromettantes sur son rival démocrate Joe Biden. Les démocrates suspectent Donald Trump d'avoir ainsi abusé de son pouvoir à des fins électorales personnelles, puis d'avoir cherché à étouffer l'affaire.

    Gordon Sondland a participé à des échanges de SMS concernant l'Ukraine, remis au Congrès la semaine dernière par l'ex-envoyé spécial des États-Unis pour l'Ukraine, Kurt Volker, qui ont conforté les démocrates dans leurs soupçons. « Non seulement le Congrès est privé de ce témoignage, mais nous sommes aussi informés du fait que l’ambassadeur a des messages téléphoniques ou des emails sur un appareil privé qui a été restitué au département d’État bien que nous l’ayons réclamé. Et le département d’État retient aussi ces messages. Nous considérons le fait qu’il ne témoigne pas, que ces documents ne nous soient pas présentés, comme une nouvelle preuve d’une entrave aux pouvoirs constitutionnels du Congrès, une branche égale du gouvernement. Et en nous empêchant d’entendre ce témoin et d’obtenir ces documents, le président et le secrétaire d’État agissent pour nous empêcher d’obtenir les informations nécessaires à la protection de la sécurité de la nation. Le peuple américain a le droit de savoir si le président agit dans leur intérêt, dans l’intérêt de la nation, avec un oeuil sur la sécurité de la nation, et pas pour son petit intérêt personnel. Le peuple américain a le droit de savoir, a même besoin de savoir, et dans le cadre de cette enquête de destitution nous sommes déterminés à trouver les réponses.  », affirme Adam Schiff.

    La Maison Blanche joue la montre

    Le président Trump choisit donc de durcir le bras de fer avec le Congrès plutôt que de laisser ce diplomate témoigner. Une stratégie qui peut s’avérer risquée : ce faisant, la Maison Blanche est évidemment soupçonnée de vouloir cacher des éléments à charge contre elle.

    Mais cela permet aussi au président de continuer à jouer la montre, explique Anne Corpet, notre correspondante à Washington. Face à cette obstruction, le Congrès n’a qu’un recours pour obtenir satisfaction, celui d'aller en justice. Et cela prend du temps.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.