GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le médecin de Donald Trump écarte toute «spéculation» sur une douleur à la poitrine
    • Hong Kong: les manifestants cernés dans le campus doivent se rendre (cheffe de l'exécutif)
    • La Chine dit être la seule à pouvoir statuer sur la Constitution de Hong Kong (porte-parole du Parlement)
    Amériques

    En Haïti, la crise qui dure pèse sur l'aide alimentaire

    media Les manifestants en colère demandent la démission du président Jovenel Moïse. REUTERS/Andres Martinez Casares

    Depuis un mois, les villes haïtiennes vivent au rythme des manifestations de l’opposition et des barricades qui paralysent l’île.

    Depuis quatre semaines, Haïti s'enfonce dans la crise. De nombreux Haïtiens s'insurgent contre la corruption et le marasme économique. Suite aux manifestations et blocages successifs, les services publics sont complètement paralysés et la crise continue de s’amplifier. Les détracteurs de Jovenel Moïse refusent tout dialogue et le président reste discret. Le 25 septembre, il a proposé une « trêve historique », mais son appel au dialogue n’a provoqué qu’une fin de non-recevoir.

    Premières victimes de ces heurts quotidiens, les écoles, qui pour la plupart n'ont pas ouvert leurs portes depuis la rentrée de septembre. Pour les organisations humanitaires, il y a urgence. Les conditions pour acheminer l'aide alimentaire sont désastreuses.

    « Il y a eu des dégradations sur des véhicules et des bureaux du Programme alimentaire mondial, nous avons dû arrêter malheureusement la distribution des repas scolaires à 300 000 étudiants dans le pays, explique Hervé Verhoosel, porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM). Si les troubles continuent, il y a bien sûr un risque que l’insécurité alimentaire augmente pour ces personnes qui sont en général déjà les personnes les plus démunies. Les repas que nous distribuons à l’école sont parfois pour les élèves le seul repas complet de la journée, et cela pousse également les parents à envoyer leurs enfants à l’école. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.