GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Climat: la BEI va «arrêter de financer les projets liés aux énergies fossiles après 2021» (officiel)
    • Jihadistes détenus en Syrie: Washington juge «irresponsable» de demander à l'Irak de les juger (responsable)
    • Le Sénat rejette le projet de budget de la Sécu pour protester contre le «mépris» de Macron
    • Foot: la France qualifiée pour l'Euro 2020 après le match nul entre la Turquie et l'Islande (0-0)
    • Éliminatoires CAN 2021: les Comores gagnent au Togo (1-0), le Kenya tient l’Égypte en échec (1-1) dans le groupe G.
    • Fusillade dans un lycée près de Los Angeles: deux des victimes sont décédées, le suspect interpellé
    • L'UE lance une procédure contre le Royaume-Uni pour ne pas avoir nommé de commissaire (officiel)
    • Manifestations à Hong Kong: mort d'un homme de 70 ans blessé par un jet de brique (hôpital)
    • Les eurodéputés valident la candidature du Français Thierry Breton à la Commission européenne (sources parlementaires)
    • Au moins 7 personnes touchées par des tirs dans un lycée près de Los Angeles (shérif et médias)
    • Premier décès en Belgique attribué à l'usage de la cigarette électronique (ministre)
    • Hôpitaux: Macron dit avoir «entendu la colère et l'indignation» du personnel soignant
    • Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo appelle à nouveau tous les pays à rapatrier leurs jihadistes détenus en Syrie
    • Les États-Unis vont «continuer à diriger» la lutte contre le groupe État islamique (Pompeo)
    Amériques

    Le Venezuela obtient un siège au Conseil des droits de l'homme de l'ONU

    media Le président vénézuélien Nicolas Maduro lors d'une rencontre avec les gouverneurs au palais de Miraflores, à Caracas, le 15 octobre 2019. Venezuelan Presidency / AFP

    Malgré les protestations des ONG et en dépit d'une enquête de la même institution sur les violations des droits de l'Homme sur son sol, le Venezuela a obtenu un siège au Conseil des droits de l'homme à l'ONU ce 17 octobre.

    Le 17 octobre, le Venezuela a obtenu un siège au Conseil des droits de l'homme pour la période 2020-2022, lors d'une élection organisée par l'Assemblée générale des Nations unies.

    Caracas a remporté 105 voix lors de ce scrutin marqué par des applaudissements à l'annonce du résultat du Venezuela. Une majorité de 97 voix sur les 193 membres était nécessaire pour l'emporter. Deux sièges étaient à pourvoir pour l'Amérique latine et le Brésil a obtenu le deuxième.

    « Une gifle »

    L'élection du Venezuela « est une gifle » dans ce pays mais aussi pour le monde entier, a réagi Philippe Bolopion de l'ONG Human Rights Watch qui avait fait campagne contre la candidature de Caracas. « C'est décourageant de voir une candidature cynique entacher la crédibilité du Conseil des droits de l'Homme », a-t-il déclaré.

    Fin septembre, le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU avait décidé de créer un groupe d'experts chargés d'enquêter sur les violations des droits humains commises au Venezuela depuis 2014, une initiative qualifiée d'« hostile » par Caracas.

    Dénonçant son parti pris contre Israël, les États-Unis s'en sont retirés en 2018. Pour envisager un éventuel retour, Washington veut au préalable que l'exclusion des États-membres commettant de graves violations soit votée à la majorité simple et non aux deux tiers, et que le processus de sélection des États membres soit renforcé.

    L'élection de Caracas « est un embarras pour les Nations unies et une tragédie pour le peuple du Venezuela, a réagi dans un communiqué l'ambassadrice américaine à l'ONU, Kelly Craft. Elle prouve que le Conseil des droits de l'Homme est un organisme cassé et justifie le retrait des États-Unis ».

    À lire aussi : À la Une: le Venezuela au Conseil des droits de l’homme?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.