GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Il est nécessaire de «restaurer l'ordre» à Hong Kong (ministère chinois de la Défense)
    • Fusillade en Californie dans la ville de Fresno: quatre morts et six blessés (police)
    • Manifestations et violences en Iran: Téhéran condamne le soutien de Washington à des «émeutiers»
    • Biélorussie: aucun représentant de l'opposition n'a été élu aux législatives (résultats officiels)
    • «Déchets, ça déborde! On fait quoi?» Journée spéciale ce lundi sur les antennes de RFI dès 6h TU (7h heure de Paris)
    • Hong Kong: la loi interdisant le port du masque est jugée anticonstitutionnelle (Haute cour)
    Amériques

    Haïti: le «vrai ennemi» du peuple, c'est «le système» plaide le président

    media Le président Jovenel Moïse lors de la cérémonie de commémoration de l'assassinat de Jean-Jacques Dessalines, à Port-au-Prince, le 17 octobre 2019. REUTERS/Andres Martinez Casares

    Des manifestations violentes contre Jovenel Moïse ont eu lieu en province jeudi. Plusieurs bâtiments officiels ont été incendiés et au moins une personne a été tuée dans la ville de Léogâne. Un climat qui a contraint les autorités à réduire au minimum les cérémonies officielles du 17 octobre, date de l’assassinat du père de la nation Jean-Jacques Dessalines.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

    Jeudi matin, contrairement aux années précédentes, le président ne s’est pas rendu sur le lieu où a été assassiné Jean-Jacques Dessalines en 1806. Jovenel Moïse n’a procédé qu’à un rapide dépôt de fleurs au musée du Panthéon national.

    À sa sortie, il a eu quelques mots à l’attention du peuple : « Aujourd’hui est une journée qui permet au peuple haïtien de comprendre que son vrai ennemi, l’ennemi qui veut l’empêcher d’avancer, ce sont des gens qui ont les capacités de perpétuer ce système qui génère la misère, qui génère la pauvreté, qui génère l’exclusion », a-t-il lancé.

    ►À lire aussi : Crise économique, sociale, politique... quelle issue possible en Haïti ?

    Que Jovenel Moïse se pose en combattant du « système » est inacceptable pour des manifestants comme Vélina Charlier : « C’est le système qui l’a mis au pouvoir, souligne-t-elle. À l’époque, le système était bon pour lui, mais aujourd’hui on comprend qu’il est le gardien du système, qu’il est prisonnier du système. Donc raison de plus pour qu’il démissionne et qu’il nous laisse le chemin libre pour que l’on puisse en finir avec ce système d’inégalités sociales. »

    Seules quelques centaines de personnes ont manifesté jeudi dans la capitale, mais les rues sont restées désertes. La paralysie des activités perdure face au climat politique si précaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.