GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Vendredi 17 Janvier
Samedi 18 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 20 Janvier
Mardi 21 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Berlin: ouverture d'un sommet international crucial pour tenter de pacifier la Libye (officiel)
    • «Poutine, dehors!»: un millier d'opposants de différents courants d'opposition manifestent ce dimanche à Moscou
    • Libye: Haftar doit mettre fin à son attitude «hostile», dit Erdogan
    • Vidéo d'un manifestant frappé au sol par un policier: une enquête judiciaire ouverte à Paris (parquet)
    Amériques

    Argentine: le président Macri mobilise à huit jours de l'élection

    media Les soutiens du président sortant Mauricio Macri ont donné de la voix dans les rues de Buenos Aires, samedi 19 octobre, à huit jours du premier tour. REUTERS/Joaquin Salguero

    Près d’un demi-million de personnes ont manifesté samedi pour soutenir la candidature du président sortant, le libéral Mauricio Macri, en mauvaise posture pour la présidentielle du 27 octobre face au péroniste Alberto Fernández, qui l’a sévèrement battu aux primaires.

    Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

    « Sí se puede » (« Oui, on peut le faire »). Le slogan de campagne de Mauricio Macri a été une nouvelle fois repris massivement ce samedi soir à Buenos Aires. Face à une foule digne d’un candidat péroniste, mais composée d’Argentins majoritairement issus de classe moyenne, le président sortant a appelé ses électeurs à se mobiliser pour l’élection présidentielle. « Vous êtes la force de ce pays. Il faut que vous nous accompagniez pour construire l’Argentine dont nous rêvons et que nous méritons tous. Alors je vous dis, il faut voter ! »

    Battu de 16 points aux primaires du 11 août, le président sortant devrait gagner trois points, ce qui n’est pas impossible au vu de la mobilisation de ce samedi. Mais il faudra aussi espérer que son adversaire péroniste Alberto Fernández en perde autant, afin de forcer un ballottage.

    Des partisans qui veulent y croire

    Pari difficile, sinon impossible. Pas pour ses partisans, comme en témoignent Verónica et Gabriel. « Nous sommes convaincus que Mauricio Macri sera réélu parce que trois ans et demi, c’est peu. Il a fait beaucoup mais il faut lui donner plus de temps », estime Veronica. « Je ne pensais pas qu’il y aurait autant de monde. Nous avons des amis qui sont indécis et, si on ne veut pas leur faire changer leur façon de penser, on veut leur faire voir qu’il ne faut pas retourner en arrière », explique Gabriel.

    Pas un mot sur la crise économique, principal facteur du désamour des électeurs à l’égard du chef de l’État sortant. Quel que soit le résultat du 27 octobre, Mauricio Macri aura consolidé ce samedi un bloc d’opposition à un futur gouvernement péroniste.

    ► À écouter : Argentine : « Le pouvoir a opté pour une libéralisation économique trop abrupte »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.