GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Crise sociale au Chili : le président Piñera condamne les violences policières
    Amériques

    Donald Trump n'organisera finalement pas le G7 dans son golf de Floride

    media Très critiqué, Donald Trump a annoncé samedi qu'il renonçait à son projet d'accueillir un sommet du G7 dans son golf de Miami. Michele Eve Sandberg / AFP

    Très critiqué, le président américain a décidé de revenir sur sa décision d’organiser le sommet dans sa propriété, ne manquant pas au passage de blâmer les démocrates et les médias.

    Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

    Donald Trump a annoncé sa décision en pleine nuit sur Twitter. « Vu la folle et irrationnelle hostilité des démocrates et des médias, nous ne considérons plus National Doral Miami pour accueillir le sommet du G7 », a publié le président américain.

    Un revirement après deux jours de polémique. Vendredi, sa décision d’organiser ce rendez-vous annuel dans son propre hôtel-golf de Floride lui avait valu de vives critiques. Beaucoup y voyant un conflit d’intérêts contraire à la Constitution. Certains l’accusant même de vouloir s’enrichir et faire de la publicité à ses propriétés.

    Camp David envisagé

    Dans un premier temps, la Maison-Blanche s’est défendue de tout conflit d’intérêts, assurant que le choix s’était fait en toute objectivité pour des questions pratiques. Donald Trump lui, avait vanté ses installations et assuré que cela ne lui rapporterait rien, au contraire. « Je pensais faire quelque chose de bien pour notre pays », a-t-il tweeté la nuit dernière.

    Le président américain a ajouté que son administration allait trouver un autre lieu pour accueillir les dirigeants du G7 en 2020. Camp David serait une option, a-t-il précisé.

    C’est là qu’avait eu lieu le dernier sommet organisé par les États-Unis, en 2012, sous la présidence Obama.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.