GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 2 Décembre
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    France: François Bayrou mis en examen dans l'affaire des assistants parlementaires du MoDem
    Amériques

    L'ONU se serre la ceinture à cause des mauvais payeurs

    media L'Assemblée générale de l'ONU où se retrouvent cette semaine les dirigeants du monde entier. REUTERS/Joe Penney

    Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a mis en place un plan d’économie exceptionnel pour compenser les retards de paiement de plusieurs pays, notamment les États-Unis. Les mesures restrictives doivent permettre à l’organisation internationale de maîtriser ses coûts. Le budget est dans le rouge depuis fin septembre et 950 millions de dollars sont nécessaires pour couvrir les dépenses des trois prochains mois.

    Avec notre correspondante à New York, Carrie Nooten

    Certains documents officiels ne sont plus traduits, des réunions sont annulées, les voyages des diplomates sont réduits au minimum et les embauches sont gelées. L’administration des Nations unies a cherché à réduire tous les postes de coûts possibles, hors salaires, pour pouvoir tenir.

    Le siège de New York n’est pas le seul concerné. Les antennes de Genève, Vienne, Nairobi, ainsi que les quatre commissions régionales sont sommées de se serrer la ceinture. Antonio Guterres a prévenu que l’ONU accusait « son déficit le plus grave de la décennie », et même si des paiements partiels depuis quelques jours ont été versés et assurent le règlement des salaires de novembre, la situation reste tendue.

    Dédain de Trump

    Sur ses 3 milliards de dollars de budget, les Nations unies devraient encore recevoir 1,3 milliard pour l’exercice 2019. Un groupe de sept pays « mauvais payeurs » représentent 97% de l’argent manquant, à savoir les États-Unis, le Brésil, l’Argentine, le Mexique, l’Iran, Israël et le Venezuela.

    L’ONU est habituée à recevoir la part de son premier contributeur, les États-Unis, relativement tard dans l’année, mais le dédain de Donald Trump à son égard ajoute à la nervosité ambiante. Surtout, l’organisation s’inquiète d’une tendance générale aux retards de paiements, ce qui cause un déficit budgétaire de plus en plus tôt, qui dure plus longtemps et qui s’alourdit.

    La question des liquidités, récurrente à l’ONU, est devenue tellement préoccupante que sans des réductions des coûts mis en place dès janvier 2019, l’organisation n’aurait pas pu financièrement organiser l’Assemblée générale en septembre dernier, à laquelle assistent les chefs d’État du monde entier.

    À lire aussi : Faut-il réformer le conseil de sécurité de l'ONU?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.