GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Lula potentiellement libérable après un arrêt de la justice brésilienne?

    media Des soutiens de l'ancien président brésilien exultent après l'arrêt rendu par la Cour suprême à Brasilia, le 7 novembre 2019. REUTERS/Ueslei Marcelino

    La Cour suprême a rendu jeudi un arrêt très attendu qui pourrait aboutir à la libération de milliers de prisonniers, et notamment l’ex-président Luiz Ignacio Lula da Silva, condamné pour corruption.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    Après un long débat, et à l’issue d’un vote serré, par six voix contre cinq, les juges de la Cour suprême ont finalement décidé jeudi de mettre fin à une jurisprudence de 2016 qui permettait d’emprisonner un accusé avant l'épuisement de tous ses recours, si sa condamnation avait été confirmée en appel.

    Une décision très polémique car elle pourrait permettre la libération de l’ancien président Lula, condamné pour corruption et blanchiment d’argent à huit ans et dix mois de prison. Luiz Ignacio Lula da Silva purge sa peine depuis avril 2018, dans le sud du pays, alors qu’il dispose d’un ultime recours déposé devant la Cour suprême, et qui n’a pas encore été examiné.

    Libérations au cas par cas

    Ses avocats ont annoncé qu’ils allaient réclamer la « libération immédiate » de leur client, qui a toujours clamé son innocence. Le président de la Cour suprême a pour sa part prévenu qu’il n’y aurait pas de « libération automatique » et que les affaires seraient jugées au cas par cas.

    Selon le Conseil national de justice, cette décision des juges de la Cour suprême pourrait concerner près de 5 000 personnes aujourd’hui emprisonnées, et qui pourront légitimement demander leur libération, en attendant d’avoir épuisé tous les recours possibles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.