GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 2 Décembre
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le roi d’Espagne revient à Cuba pour le 500ème anniversaire de La Havane

    media Le roi d'Espagne Felipe VI et la reine Letizia arrivent à l'aéroport international Jose Marti de La Havane le 11 novembre 2019. Yamil LAGE / AFP

    Felipe VI et son épouse Letizia se rendent à la Havane quelques jours avant la date officielle d’anniversaire de la ville, et sont reçus à bras ouvert par les Cubains. Une première visite royale sur l’île que les Espagnols ont quittée en 1898, qui intervient au lendemain des élections générales de ce dimanche en Espagne.

    Avec notre correspondante à La Havane,  Domitille Piron

    C’est une première visite officielle du roi et de la reine d’Espagne, et les Cubains en sont très fiers. Ils ont même gardé la place du roi dans le palais des capitaines généraux. « Je ne sais pas si le roi nous fera l’honneur de s’assoir sur le trône, évoque l’historienne Yamira Rodríguez Marcano. Non pas dans une posture coloniale qui existait cinq siècles auparavant, mais plutôt dans une relation de fraternité, d’échange culturel et d’héritage, car nous sommes très liés à l’Espagne, par notre sang mais aussi dans toute notre culture. »

    Et c’est d’ailleurs une visite qui se veut culturelle que Felipe VI et sa femme Letizia entament à La Havane. Il n’y aura donc pas de rencontre avec la dissidence. Les têtes couronnées repartiront avant l’arrivée de Nicolas Maduro et Daniel Ortega, pour éviter une rencontre gênante avec les invités des festivités des 500 ans de La Havane.

    Mais cette visite royale n’est pas anodine : un échange avec les entrepreneurs espagnoles qui font affaire à Cuba est prévu. L’Espagne est le troisième partenaire commercial de l’île et le pays a récemment critiqué la politique de sanctions américaines qui étouffent l’économie cubaine.

    Et c’est définitivement ce qui importe le plus aux Cubains, comme Alexander Guerra. « Ils seront les bienvenus, le roi et la reine, comme ceux qui ne le sont pas, comme tous ceux qui viennent ici avec de bonnes intentions pour le peuple cubain, car nous avons tellement de besoins. » Plus que le roi et la reine d’Espagne, le Havanais attend une amélioration des relations entre Cuba et les États-Unis.

    ►À lire aussi : À l’ONU, le Brésil vote contre la levée de l’embargo américain contre Cuba

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.