GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 14 Décembre
Dimanche 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    À la Une: le président chilien condamne les violences contre les manifestants

    media Violence contre un manifestant à Santiago, le 16 novembre 2019. REUTERS/Goran Tomasevic

    Le président chilien « salue l’accord sur la nouvelle Constitution et condamne les abus et délits contre les manifestants », titre La Tercera. Le journal retient aussi de l’intervention de Sebastian Piñera avec la volonté affichée d’aller « au-delà » de l’augmentation de 20% des retraites.

    Le quotidien El Sur pour sa part se fait l'écho de la proposition de la coalition d’opposition Frente Amplio qui réclame la mise en place d’une « commission de vérité justice et réparation ». L’objectif est de garantir l’accès à la justice aux victimes des violations des droits de l’homme pendant les manifestations.

    Les manifestations qui ont laissé des « séquelles » sur les bâtiments historiques de la capitale Santiago, des bâtiments qui ont été endommagés, c’est un reportage à lire dans le journal La Tercera.

    « Reconstruire le pays »

    Pour le journal Diario Financiero, il s’agit à présent de relever le défi de la « reconstruction du pays ». « Nous avons appris, écrit le journal, que la stabilité n’était pas quelque chose de garanti ». Selon le quotidien, l’infrastructure a été sérieusement endommagée par les violences des dernières semaines, ce qui réduit la capacité de production et donc la croissance économique du pays.

    El Diario Financiero rappelle que les exportations ont chuté de 20% en octobre. Remettre le Chili sur les rails, au niveau économique, est important car pour financer le programme social, il faut de la croissance. Et la croissance dépend aussi de la stabilité des institutions, ce qu’il ne faut jamais oublier, écrit le journal chilien.

    Bolivie, vers de nouvelles élections bientôt ?

    La présidente bolivienne par intérim Jeanine Añez a annoncé la convocation des élections « transparentes », très rapidement. C’est à la Une du journal La Razon. Le quotidien précise que la présidente auto-proclamée s’est bien gardée d’annoncer une date pour la tenue du scrutin. Côté Parlement en tout cas, aucune session n’est prévue pour lancer les préparatifs d’une nouvelle élection présidentielle, écrit La Razon. Le journal El Deber rapporte que le gouvernement tente d’apaiser les tensions en négociant séparément avec différents groupes de la société civile comme les syndicats et les dirigeants d’El Alto, bastion de l’ancien président Evo Morales.

    El Alto, qui est divisé entre ceux qui prônent la résistance au gouvernement par intérim et ceux qui sont prêts à accepter le dialogue. Le journal La Razon, pour sa part, appelle dans un éditorial, tous les partis à travailler en faveur de la pacification du pays. Le gouvernement doit au plus vite œuvrer pour l’approbation d’une loi spéciale convoquant de nouvelles élections présidentielles.

    Des millions de dollars en publicité contre la procédure de destitution qui vise Donald Trump

    Le chiffre du jour, il vient des États-Unis : 7 millions de dollars. C’est la coquette somme que dépensent les républicains en spots publicitaires pour décrier la procédure de destitution lancée contre le président Donald Trump par les démocrates. C’est à lire sur le site d’information Politico. En fait c’est un groupe de lobbying, surnommé « American Action Network » qui a dépensé cet argent en ciblant notamment les circonscriptions tenues par des élus démocrates mais dont les électeurs ont voté en faveur de Donald Trump en 2016. Le message central de ces spots publicitaires : « la procédure de destitution est une farce politique et ce sont les électeurs qui doivent décider sur le sort du président ».

    L’opposition maintient la pression sur le président Jovenel Moise

    L’opposition a annoncé la reprise des manifestations anti-gouvernementales, écrit l’agence Alterpresse. L’objectif est de « forcer le président Jovenel Moïse à laisser le pouvoir ». La reprise de la mobilisation ce lundi coïncide avec le « 216e anniversaire de la bataille de Vertières, qui a conduit à la proclamation, le 1er janvier 1804, de l’indépendance d’Haïti de la France colonialiste », écrit Alterpresse.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.