GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Venezuela: des proches de l'opposant Juan Guaido soupçonnés de corruption

    media Juan Guaido, président autoproclamé par intérim du Venezuela, lors d'une session à l'Assemblée nationale à Caracas, le 16 juillet 2019 (Photo d'illustration). REUTERS/Manaure Quintero

    Des proches de l’opposant Juan Guaido, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays, sont soupçonnés d’avoir été corrompus par un riche entrepreneur colombien proche du gouvernement de Nicolas Maduro. Un nouveau scandale qui divise l’opposition de Juan Guaido et l’affaiblit un peu plus.

    De notre correspondant à CaracasBenjamin Delille

    Selon le site d’investigationArmando.info, neuf députés proches de Juan Guiado ont tenté d’user de leur influence en Colombie et aux États-Unis pour défendre un chef d’entreprise colombien accusé de blanchiment d’argent.

    Le plus gênant, c’est que cet entrepreneur, Carlos Lizcano, est lié au programme Clap, un programme du gouvernement de Nicolas Maduro pour fournir de la nourriture subventionnée au plus nécessiteux.

    Avec deux autres entrepreneurs colombiens, Carlos Lizcano aurait surfacturé les importations de denrées destinées à ce programme. La justice américaine, qui a sanctionné les trois acolytes, les accuse d’avoir ensuite blanchi l’argent surfacturé.

    Les Vénézuéliens ne croient plus en l’opposition

    C’est là qu’interviennent les députés d’opposition : ils auraient demandé à la justice américaine d’être « indulgente ».

    Ce scandale fait tache pour l’opposition qui ne cesse de dénoncer « la corruption » du gouvernement de Nicolas Maduro. Son chef Juan Guiado a annoncé l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire. « Je ne permettrai pas que la corruption mette en péril des années de travail et de sacrifices de parlementaires et de citoyens engagés pour le changement et pour la lutte », dit-il.

    Seulement, le mal est fait. Après des mois de manifestations sans succès, les Vénézuéliens ne croient plus en l’opposition dirigée par Juan Guiado et ce scandale ne devrait pas aider à les réconcilier.

    ►À lire aussi [Reportage] Venezuela: mobilisation en demi-teinte pour l’opposant Juan Guaido

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.