GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Colombie: timide début de dialogue pour tenter d'enrayer la contestation

    media Les manifestants colombiens contestent depuis treize jours la politique du président Ivan Duque. REUTERS/Carlos Jasso

    Cette première journée de négociations entre le gouvernement et le comité national de grève s'est clôturée sans accord concret alors qu'un nouvel appel à la mobilisation nationale a été lancé pour ce mercredi à travers tout le pays. Depuis le 21 novembre, la Colombie fait face à une forte protestation citoyenne.

    Avec notre correspondante à Medellin, Najet Benrabaa

    Mardi, les discussions ont duré près de trois heures durant lesquelles chaque représentant, tant du gouvernement colombien que du comité national de grève, n'a rien concédé. L'attention a en effet été centralisée sur la nouvelle journée de mobilisation de ce mercredi et non sur les treize thèmes soulevés par le comité de grève dans ces pétitions.

    ► Grèves, manifestation, pouvoir contesté: la Colombie dans l'impasse ?

    Pourtant, la réunion a rassemblé une trentaine de membres du comité de grève et le gouvernement, représenté par la personne de Diego Molano, le directeur du département administratif de la présidence, et Angelino Garzón, l'ambassadeur de Colombie au Costa Rica.

    Des « divergences » sur les modalités de négociations

    Diogenes Orjuela, le président de la Centrale unitaire des travailleurs (CUT), a déclaré : « Nous avons des divergences avec la position du gouvernement sur cette table de négociation avec le comité. » Le comité de grève voudrait que ces négociations aient un caractère exclusif et indépendant.

    De son côté, le gouvernement a rejeté certaines demandes en vue de la mobilisation de ce mercredi, comme le retrait de la présence de l’escadron mobile anti-émeute de la police (ESMAD) et un espace de télévision pour diffuser les marches. Les négociations entre le gouvernement et le comité national de grève reprendront jeudi prochain, à 14h heure locale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.