GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 13 Décembre
Samedi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Mesures sociales annoncées au Chili: «Ce n'est pas avec ça qu'il va nous calmer»

    media Des manifestants brûlent une silhouette en carton à l'effigie du président Sebastian Piñera, lors d'une manifestation à Santiago, le 29 novembre 2019. REUTERS/Pablo Sanhueza

    Après une série d'annonces sécuritaires et économiques ces derniers jours, le gouvernement chilien a promis mardi une allocation sociale ponctuelle pour les familles les plus vulnérables et une aide supplémentaire aux personnes payées au salaire minimum.

    Avec notre correspondante à Santiago,Justine Fontaine

    Plus de six semaines après le début d'un mouvement social historique dans le pays, les Chiliens continuent de manifester presque tous les jours. Et cette nouvelle mesure sociale annoncée avec le versement d’une prime exceptionnelle à 1,3 million de familles pour atténuer les effets de la crise risque de ne pas suffire.

    ► L'Amérique latine en fusion

    Dans une rue piétonne du centre-ville de Santiago, Monica, 64 ans, vend des chapeaux et quelques casquettes, étalés sur un petit chariot installé au milieu de la rue. Elle a entendu parler de l'annonce du président Sébastian Piñera, qui promet une prime de minimum 60 dollars pour les familles les plus vulnérables. Elle ne sait pas encore si elle pourra en bénéficier, mais elle n'est pas vraiment convaincue. « C'est vrai que ça m'aiderait un peu, mais ce n'est pas grand-chose finalement, c'est comme un calmant contre la douleur. Sauf que nous, on n'y croit plus. Ce n'est pas avec ça qu'il va nous calmer et nous faire dire que tout va bien. Car énormément de choses ne vont pas dans ce pays », pointe-t-elle.

    « C'est un pansement sur une jambe de bois »

    Catalina, 18 ans, partage son avis. Elle attend de la part de l'exécutif des réformes sociales de grande ampleur, et pas seulement une aide ponctuelle pour les plus pauvres. « C'est un pansement sur une jambe de bois, estime-t-elle. On ne demande pas des allocations. Ce qu'on veut, c'est de la dignité, avoir un système de santé de qualité, une éducation de qualité. Nous demandons des réformes profondes. »

    Autre revendication des manifestants : réformer le système de retraites, privatisé sous la dictature du général Pinochet et qui fournit des pensions misérables à des centaines de milliers de Chiliens. Un chantier que le président ne semble pas prêt à engager pour le moment.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.