GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pétrolier «confisqué»: Washington dénonce la «surenchère de la violence» de l'Iran
    • Iran: les Gardiens de la révolution disent avoir «confisqué» un tanker britannique
    • Tensions entre Séoul et Tokyo: Trump se dit prêt à aider
    • Drone iranien: «Aucun doute, nous l'avons abattu» (Trump)
    • Tour de France 2019: Alaphilippe remporte le contre-la-montre et conforte son maillot jaune
    • Kosovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, annonce sa démission
    Amériques

    Fusillade mortelle à Ottawa: qui a attaqué le Canada?

    media Des soldats canadiens postés devant le Parlement à Ottawa, le mercredi 22 octobre. REUTERS/Chris Wattie

    Michael Zehaf-Bibeau a été abattu par les forces de l’ordre canadiennes alors qu’il avait pénétré, armé, dans le Parlement à Ottawa et provoqué une fusillade tuant un soldat, mercredi 22 octobre. Cet homme de 32 ans correspond au profil de Martin Rouleau, auteur d’une attaque sur deux militaires lundi dernier au Québec. Même si ces attentats n’ont pas été revendiqués, le Premier ministre canadien Stephen Harper parle de terrorisme et réaffirme l’engagement du Canada dans la coalition pour lutter contre les organisations extrémistes.

    Avec notre correspondante au Québec, Pascale Guericolas

    Difficile pour l’instant de savoir s’il faut relier le suspect qui aurait abattu un caporal face au monument aux morts à Ottawa à une quelconque mouvance terroriste. Michael Zehaf-Bibeau, 32 ans, aurait grandi à Montréal d'une mère fonctionnaire fédérale et d'un père homme d'affaires. Il était surtout connu des services de justice pour de la petite délinquance au Québec et à Vancouver, qu’il s’agisse de possession de drogues ou de vol. Converti à l'islam, la police canadienne l’avait placé sur une liste de gens à surveiller et son passeport lui avait été confisqué.

    Ce profil correspond en revanche à celui de Martin Rouleau qui a foncé avec sa voiture, lundi 20 octobre, sur deux militaires canadiens à 60 km au sud-ouest de Montréal. L’un des soldats est décédé et Martin Rouleau, récemment converti à l’islam radical, a été abattu par la police.

    Même si aucune revendication n’accompagne ces événements, le Premier ministre Stephen Harper n’a pas hésité pas à parler de terrorisme dans une allocution télévisée diffusée mercredi : « Chers compatriotes, au cours des prochains jours, nous en apprendrons davantage sur le terroriste et si possible [sur] ses complices. Les événements de cette semaine nous rappellent tristement que le Canada n’est pas à l’abri des types d'attaques que nous avons vus ailleurs dans le monde. »

     → A RELIRE :Fusillade mortelle à Ottawa: «Le Canada ne sera jamais intimidé»

    Ces événements surviennent alors qu’un débat houleux a eu lieu au Parlement canadien à propos de la participation à la coalition en Irak. Même l’ancien Premier ministre Jean Chrétien a rappelé récemment que le Canada avait bien fait en 2003 de ne pas participer à l’invasion américaine en Irak. Le Parti conservateur au pouvoir a une attitude plus interventionniste, et juge que le Canada doit prendre le risque de combattre l’organisation Etat islamique au nom des valeurs démocratiques.

    Le Premier ministre Stephen Harper s’est montré très favorable à l’implication du Canada aux côtés des forces de la coalition. Il a rappelé sa volonté de lutter contre les organisations terroristes dans le monde et le travail à mener avec les alliés du Canada. Selon le chef du gouvernement, le pays doit redoubler d’efforts pour identifier et contrer les menaces à sa sécurité.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.