GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Barack Obama annonce «un nouveau chapitre» avec Cuba

    media Une rue de La Havane, à Cuba. Depuis 1961, les relations diplomatiques entre les Etats-Unis et Cuba étaient rompus et un embargo avait été instauré sous la présidence de Kennedy. Getty Images/Danita Delimont

    Dans la foulée de la libération par les autorités cubaines de l'Américain Alan Gross, le président Barack Obama a annoncé ce mercredi avoir demandé au secrétaire d'Etat John Kerry d'engager des discussions avec Cuba sur une normalisation des relations diplomatiques, qui ont été rompues en janvier 1961.

    Dans une allocution télévisée, le président américain Barack Obama a dit avoir demandé au secrétaire d'Etat John Kerry d'engager des discussions avec Cuba sur la normalisation des relations politiques. Les Etats-Unis devraient aussi rouvrir une ambassade à La Havane.

    De son côté, le président cubain Raul Castro s'est également adressé à ses concitoyens sur toutes les chaines de télévision de l'île, confirmant le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays. A ses yeux, la seule question qui reste à régler est celle de l'embargo américain. En écho, Barack Obama a déclaré qu'il allait évoquer avec les membres du Congrès américain la levée de cet embargo en vigueur contre l'île. Dans la soirée, la Maison Blanche faisait savoir qu'elle souhaitait que l'embargo soit levé avant la fin du second mandat Obama en 2017.

    « Je pense que nous pouvons aider davantage les Cubains » en discutant avec le gouvernement de La Havane, a estimé Obama. « La politique rigide menée par Washington ces dernières décennies à l'égard de Cuba a eu peu d'impact », a-t-il ajouté, annonçant par ailleurs que les Etats-Unis vont retirer Cuba de la liste des pays soutenant le terrorisme.

    Obama salue le rôle essentiel du pape François

    « L'isolement de Cuba n'a pas fonctionné », a déclaré le président américain, prônant une « nouvelle approche » et déclarant en espagnol : « Somos todos americanos », « Nous sommes tous Américains ». Raul Castro lui a fini son discours par ces mots plus distants : « Nous devons apprendre à cohabiter tout en respectant nos différences ».

    Barack Obama a également remercié le pape François qui a joué un rôle crucial dans
    le rapprochement entre les deux pays. En retour, le Souverain pontife a exprimé sa « grande satisfaction » pour cette « décision historique » à laquelle il a participé cet été, notamment par l'envoi de deux lettres aux présidents Castro et Obama. Dans un communiqué, le Vatican a confirmé l'envoi de ces courriers, mentionnant également que des délégations des deux pays avaient été reçues en octobre, et qu'il avait offert ses « bons offices ».

    Edition spéciale RFI Soir du 17 décembre 17/12/2014 - par Nathalie Amar Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.