A Miami, un fait divers devient phénomène zombie - Amériques - RFI

Réécouter

Grand reportage

Les cosaques
Des cosaques dans les rues de Sotchi, le 6 février 2014.

 

  1. 17:40 TU Débat du jour
  2. 18:00 TU Journal
  3. 18:10 TU Grand reportage
  4. 18:30 TU Sessions d'information
  5. 19:00 TU Journal
  6. 19:10 TU La bande passante
  7. 19:30 TU Journal
  8. 19:40 TU La bande passante
  9. 20:00 TU Journal
  10. 20:10 TU Couleurs tropicales
  11. 20:30 TU Journal
  12. 20:33 TU Couleurs tropicales
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Accents d'Europe
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Danse des mots
  17. 22:00 TU Sessions d'information
  18. 22:30 TU Sessions d'information
  19. 23:00 TU Journal
  20. 23:10 TU Autour de la question
  21. 23:30 TU Journal
  22. 23:33 TU Autour de la question
  23. 17:40 TU Orient hebdo
  24. 18:00 TU Journal
  25. 18:10 TU GEOPOLITIQUE S 1
  1. 17:40 TU La bande passante
  2. 18:00 TU Journal
  3. 18:10 TU Grand reportage
  4. 18:30 TU Sessions d'information
  5. 19:00 TU Journal
  6. 19:10 TU Accents du monde
  7. 19:30 TU Journal
  8. 19:40 TU Débat du jour
  9. 20:00 TU Journal
  10. 20:10 TU Couleurs tropicales
  11. 20:30 TU Journal
  12. 20:33 TU Couleurs tropicales
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Radio foot internationale
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Radio foot internationale
  17. 22:00 TU Sessions d'information
  18. 22:30 TU Sessions d'information
  19. 23:00 TU Journal
  20. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  21. 23:30 TU Journal
fermer

Amériques

Drogue Etats-Unis Justice

A Miami, un fait divers devient phénomène zombie

media

Deux faits divers particulièrement sanglants et intrigants ont secoué dernièrement la Floride aux Etats-Unis. Les effets d’une nouvelle drogue pourraient être la cause de ces actes de cannibalisme. Depuis, c’est à coups de mots-clés tels « apocalypse », « zombie», que les réseaux sociaux, en fantasmant sur une improbable attaque, relaient la moindre information un peu troublante. Et le fait divers de se transformer en « alerte zombie » à Miami. Toujours est-il que la police floridienne prend ces agressions très au sérieux.

« Tout le monde dit que c’était un zombie, mais je sais que ce n’est pas vrai. C’est mon fils », a déclaré Ruth Charles, interrogée par une chaîne locale de Miami en Floride. Le fils en question est l’auteur d'une affaire, baptisée dorénavant « l’attaque zombie » par les médias locaux. Ainsi, Rudy Eugene, 31 ans, nu, a agressé un SDF, lui arrachant ses vêtements et le mordant atrocement au visage, au point que la victime est toujours hospitalisée dans un état critique. Malgré l’arrivée de policiers sur place, il n’a pas cessé de manger le visage de sa victime jusqu’à ce qu’un policier l’abatte de plusieurs balles. Larry Vega, policier, a évoqué une scène digne d’un film d’horreur, en détaillant : « Je lui ai dit de s’éloigner et ce type a juste continué à dévorer l’autre homme avec du sang partout ». Il a ajouté que l’agresseur avait « relevé la tête avec des morceaux de chair dans la bouche et a grogné ». La petite amie de l’agresseur a affirmé qu’il pouvait avoir été drogué à son insu. Elle a poursuivi en suggérant, en référence aux origines haïtiennes d’Eugene : « La seule autre explication est surnaturelle, qu’il ait été victime d’un sort vaudou. »

Il a grogné comme un animal et tenté de mordre un policier à la main

Depuis un deuxième épisode est survenu à Miami. Brandon De Leon, un SDF de 21 ans, a été interpellé dans un restaurant où il était entré en criant des insultes. En route pour le poste, il s’est alors frappé la tête contre la vitre de séparation interne du véhicule de police en hurlant « je vais vous manger ». Arrivé au commissariat, il a grogné comme un animal et tenté de mordre un policier à la main. Les policiers ont dû lui passer un masque anti-morsures et lui lier les jambes. Ce deuxième incident impliquait précisément une drogue, de type « ecstasy » et cela a poussé la police de Miami à lancer un avertissement sur les effets de cette nouvelle drogue de synthèse, baptisée « septième ciel ».

Sur Twitter beaucoup partagent leurs angoisses, mais aussi leur humour un brin gore

Sur la toile, les crimes ont été détaillés en long et en large par les médias. Et c’est par le biais de l’hashtag #zombieapocalypse que sur Twitter beaucoup partagent leurs angoisses, mais aussi, il faut le reconnaître, leur humour un brin gore. Les faits divers se sont vus alors fantasmés à la limite de la légende urbaine. Car sur les réseaux sociaux tout le monde commente et ressort la moindre dépêche impressionnante ou à la limite du surnaturel : telle invasion d’araignées géantes en Inde, telle femme considérée morte qui était en fait vivante, la découverte d’une jambe retrouvée dans un bois… Une carte participative a même été ouverte sur GoogleMaps pour relater les derniers faits divers sanglants ou inexpliqués aux Etats-Unis. Toujours est-il que la police de Miami a bien dû faire face à deux agressions particulièrement violentes et qu’elle cherche toujours à savoir si cette drogue est réellement la cause de ces comportements déviants.

 

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.