GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le camp de réfugiés de Iarkichlak à la frontière de l'Ouzbékistan

    media

    Plusieurs milliers de réfugiés ouzbeks ayant fui les violences interethniques au Kirghizistan s'entassent le long de la frontière avec l'Ouzbékistan. Dépourvus de tout, depuis plusieurs jours, la situation menace de devenir catastrophique, selon l'ONU. Le correspondant de RFI, Camille Magnard, s'est rendu aux camps de déplacés de Iarkichlak et de Sura Tash, près de la frontière ouzbèke.

    Avec notre envoyé spécial dans le sud-ouest du Kirghizistan, Camille Magnard

    L’aide internationale commence à s’organiser dans certains de ces très nombreux rassemblements de réfugiés ouzbeks tout le long de la frontière avec l’Ouzbékistan. Il faut pallier les besoins les plus pressants, à commencer par l’approvisionnement en eau potable de ces dizaines, de ces centaines de milliers de déplacés. Les maladies et les épidémies commencent à se

    Que peut faire le gouvernement ? 03/10/2013 - par Stéphane Lagarde Écouter
    développer chez les enfants qui sont obligés, pour l’instant, de boire de l’eau puisée dans les fossés. Pour le Comité international de la Croix-Rouge qui se déploie sur place, la crise humanitaire est immense et les besoins énormes. Surtout que l’aide alimentaire du gouvernement kirghiz peine toujours à arriver jusqu’ici dans ces camps d’Ouzbeks où l’on continue à souffrir de la faim, de la soif et du surpeuplement.

    Mercredi 16 juin, le Haut commissariat aux réfugiés décrivait le sud-ouest du Kirghizistan comme une poudrière ethnique. Dans l’enchaînement des faits qui ont mené à cette explosion de violence, il est encore difficile d'établir pourquoi Kirghiz et Ouzbeks s'affrontent. Pour le moment aucune enquête sur les responsables de cet embrasement ne semble vraiment envisageable ici. Et au-delà du caractère ethnique de ces violences qui ont vu s'affronter Kirghiz et Ouzbeks, il semble qu’il faille quand même aller chercher au-delà le déclencheur de tout cela. Tout le monde, ici, évoque une troisième force qui aurait mis le feu aux poudres et qui aurait armé et transporté des groupes de jeunes kirghizes qui ont commencé, il y a une semaine, à attaquer les quartiers ouzbeks de Och.

    Qui est responsable ?

    Voilà comment les gens dorment ici : ils n'ont qu'une paillasse.
    Les réfugiés de Sura Tash à la frontière de l'Ouzbékistan 03/10/2013 - par Camille Magnard Écouter

    Ces jeunes viendraient d’en dehors de la ville, des montagnes voisines et tout aurait commencé avec une rumeur savamment répandue : une Kirghize aurait été violée par des Ouzbeks. Alors, quant à savoir qui a vraiment intérêt à provoquer cet embrasement,  il y a plusieurs pistes : celle des proches de l’ancien président Kourmanbek Bakiev qui a été chassé du pouvoir il y a deux mois et qui pourrait vouloir déstabiliser le nouveau gouvernement.

    Mais il faut surtout certainement aller chercher les vrais responsables du côté des groupes mafieux de la région, Kirghiz et Ouzbecks qui se disputent, entre autre, le trafic de la drogue afghane dans la région. Ces groupes sont entrés dans une phase de règlement de comptes et de redistribution des forces depuis le renversement de Kourmanbek Bakiev. Bakiev dont l’équipe et notamment la famille très puissante dans la région, originaire d’ici, serait étroitement liée à ces mafias.

     

     


    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.