GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Royaume-Uni: Theresa May remporte le vote de défiance, 200 députés ont exprimé leur soutien et 117 ont voté contre (officiel)
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    La Birmanie ferme un poste-frontière vital avec la Thaïlande

    media

    La Birmanie a totalement fermé sa frontière avec la Thaïlande au niveau de la ville de Mae Sot, dans l’ouest du pays. Des dizaines de milliers de Birmans, travailleurs migrants ou petits commerçants traversent quotidiennement le pont de l’Amitié situé à ce poste-frontière. La raison de ce geste d’humeur de la junte birmane est la construction d’une digue de protection par la Thaïlande sur la rive du fleuve frontalier Moei. Le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva a reporté une visite prévue en Birmanie au début du mois d'août 2010.

    Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus

    Les relations entre la Thaïlande et la Birmanie, ennemis ancestraux, sont traditionnellement tendues. Mais le pragmatisme commercial prévalant, un pont de l’Amitié avait été construit il y a une quinzaine d’années entre la ville birmane de Myawaddy et la ville thaïlandaise de Mae Sot, de part et d’autre du fleuve Moei.

    C’est ce point de passage vital entre les deux pays qui a été totalement fermé par les généraux birmans. Fermeture provoquée par la construction d’une digue de protection de la berge thaïlandaise. Les Birmans craignent que cette digue accentue l’érosion sur la rive birmane du fleuve.

    Cette poussée de fièvre tombe mal pour le gouvernement thaïlandais d’Abhisit Vejjajiva, déjà confronté à une sérieuse crise politique intérieure et à un regain de tension sur sa frontière avec le Cambodge à propos du temple ancien de Préah Vihear.

    Abhisit a reporté une visite prévue en Birmanie au début du mois prochain. Le ministre thaïlandais du commerce Alongkorn Pollabutr a critiqué l’agence gouvernementale thaïlandaise en charge du projet de digue pour n’avoir pas consulté au préalable les Birmans.

    Cette fermeture affecte surtout la population birmane, très dépendante du commerce frontalier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.