GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 26 Juin
Jeudi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    La Chine enregistre une forte progression de ses importations au mois d'août

    media Les importations chinoises ont augmenté de plus de 35% au mois d'août 2010. Sur la photo, le port de Longtan à Nanjing dans la province du Jiangsu le 10 septembre 2010. Reuters/Sean Yong

    Les importations chinoises ont fortement augmenté au mois d'août, plus de 35% par rapport au même mois de l'année dernière, une surprenante progression qui a pour conséquence de réduire l'excédent commercial chinois. Cette nouvelle donne pourrait couper l'herbe sous le pied au Congrès américain qui souhaite adopter des sanctions économiques à l'égard de Pékin.

    Quand un pays exporte plus qu'il n'importe, sa balance commerciale est excédentaire. C'est le cas de la Chine, qui depuis des années, n'a de cesse de faire croître ses exportations au point d'être devenue aujourd'hui l'un des principaux moteurs de l'économie mondiale.

    Brutalement, au mois d'août, les exportations chinoises ont fortement baissé, et dans le même temps, les importations ont bondi de plus de 35% par rapport au même mois de l'année dernière. Ces chiffres marquent une nette amélioration d'un rééquilibrage attendu par de nombreux économistes.

    L'éventualité de mesures de représailles

    En effet, la Chine pourrait avoir augmenté ses importations de matières premières à la fin du mois d'août en raison d'un ralentissement programmé de sa propre production d'acier, mais aussi pour céder à la pression politique grandissante.

    Pékin sait qu'il est dans le collimateur des Américains, qui réclament des sanctions à son encontre, l'accusant de maintenir sa monnaie, le yuan, sous-évaluée par rapport au billet vert, afin de booster ses exportations.

    La semaine prochaine, le Congrès américain doit examiner l'éventualité de mesures de représailles à son encontre. Hasard du calendrier ou volonté d'apaiser les tensions commerciales, la Banque centrale chinoise à laissé ce vendredi 10 septembre le yuan s'envoler à son plus haut niveau.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.