GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Des affrontements dégénèrent au Cachemire indien

    media A Srinagar, des Cachemiris crient des slogans anti-indiens pendant les funérailles d'un jeune Cachemiri, tué mardi 14 septembre dans une manifestation. Reuters / Danish Ismail

    Encore un manifestant tué au Cachemire indien ce samedi 18 septembre 2010, dans la matinée, dans des affrontements avec la police. Malgré le couvre-feu, des milliers de personnes ont manifesté aujourd'hui à Srinagar, capitale d'été de cette région à majorité musulmane. Depuis trois mois, la région est secouée par de violentes manifestations séparatistes. Le bilan des victimes est désormais d'une centaine de morts.

    Avec notre correspondant à Bombay, Mouhssine Ennaimi

    En une semaine, près de 30 personnes ont étés tuées dans la région du Cachemire indien. Les manifestations violement réprimées par les forces de police sont désormais quotidiennes et les affrontements dégénèrent systématiquement en confrontations meurtrières, les pires depuis une dizaine d'années.

    Depuis vendredi 17 septembre 2010, l'armée se déploie dans les villages aux alentours de Srinagar, ainsi que le long des axes stratégiques, soulignant un durcissement de la position de New Delhi qui peine à ramener le calme dans la région depuis plus de trois mois maintenant.

    Une population remontée comme jamais contre la présence indienne

    Malgré un couvre feu très strict, malgré des tirs à balles réelles sur les manifestants, rien ne semble décourager la population remontée comme jamais contre la présence indienne.

    Mercredi 15 septembre, une réunion multipartite a duré plus de cinq heures sans qu'aucun consensus ne soit trouvé. Le gouvernement régional d'Omar Abdullah souhaite que New Delhi allège son dispositif armé dans la région en guise de bonne volonté mais les partis d'opposition et d'extrême droite s'y opposent totalement.

    La présidente du parti du Congrès, Sonia Gandhi dit qu'il faudra bien à un moment ou un autre écouter et respecter les revendications de la jeunesse musulmane. Mais là encore, les partis d'opposition refusent la moindre concession.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.