GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mars
Jeudi 23 Mars
Vendredi 24 Mars
Samedi 25 Mars
Aujourd'hui
Lundi 27 Mars
Mardi 28 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le plus grand festival de cinéma gay en Asie dénoncé par les autorités musulmanes

    media

    Les plus hautes autorités musulmanes en Indonésie ont appelé ce vendredi 1 octobre à l'arrêt d'un festival de cinéma homosexuel, jugeant qu'il promouvait des valeurs contraires à l'islam. Le Conseil des oulémas a également demandé à plusieurs centres culturels étrangers de Jakarta, dont l'allemand, le français et le néerlandais, à cesser de collaborer avec cette manifestation, le festival Q!, prévue jusqu'à dimanche.

    « Nous condamnons la projection de films consacrés à l'homosexualité, qui est contre les valeurs musulmanes et indonésiennes », a déclaré à l'AFP son président, Ma'ruf Amin. Le Conseil a demandé que ces films soient interdits de diffusion par le bureau chargé de la censure. « Les centres culturels étrangers, dont l'allemand et le français, doivent respecter notre souveraineté. Ils ne devraient pas promouvoir leur culture qui va à l'encontre de nos valeurs », a ajouté le responsable.

    Organisé par une association indonésienne depuis 2002, le festival avait débuté le 25 septembre sans faire de vagues mais a été fortement perturbé ces trois derniers jours, étant contraint d'annuler des projections et des débats. Ces mesures ont été prises par crainte d'actions violentes menées par une organisation radicale, le Front des défenseurs de l'Islam (FPI), qui a manifesté mardi devant les centres culturels étrangers.

    Considéré comme le plus important du genre en Asie, le festival avait pu normalement se dérouler ces dernières années après avoir provoqué quelques polémiques à son lancement. Son directeur, John Badalu, a expliqué que l'objectif de la manifestation visait à « vaincre les tabous » en Indonésie où, malgré une réputation de tolérance, les homosexuels « restent stigmatisés ».

    L'homosexualité est autorisée entre adultes consentants dans l'immense archipel de 240 millions d'Indonésiens, dont plus de 80% sont musulmans. Le festival espérait attirer 15.000 spectateurs à ses 120 projections, expositions et débats, tous gratuits.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.