GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La presse grecque prudente après les garanties de Pékin

    media Le Premier ministre grec Georges Papandreou (à droite) et son homologue chinois Wen Jiabao, à Athènes le 2 octobre 2010. Reuters/John Kolesidis

    Alors que le Premier ministre chinois, Wen Jiabao, poursuit sa visite ce 3 octobre en Grèce avant de continuer son voyage européen à Bruxelles puis en Italie et en Turquie, la presse grecque revient ce dimanche 3 octobre sur ses déclarations et les accords qui ont été signés hier avec le gouvernement grec. En pleine crise budgétaire, les Grecs ont obtenu des garanties inespérées de la part de Pékin qui promet de participer à l'achat de nouvelles obligations grecques lorsque le pays reviendra sur les marchés financiers. Promesse faite par Wen Jiabao, qui a aussi annoncé un renforcement des investissements chinois en Grèce.

    Avec notre correspondante à Athènes, Amélie Poinssot

    « Un vote de confiance pour l’économie grecque » : c’est ce que retient le quotidien centriste to Vima. C’est désormais clair, ajoute le journal, le désir de la Chine est d’avoir un accès ouvert et sans encombre pour l’ensemble de ses investissements sur le sol grec.

    Même analyse du côté de la presse de gauche : pour Eleuthérotypia, le renforcement annoncé hier des investissements du géant maritime chinois Cosco, qui possède déjà la moitié du port de marchandises du Pirée, est en fait un « test » pour voir si la Chine peut réaliser son plan aussi rapidement qu’elle le souhaite : « Faire de la Grèce sa porte d’entrée pour les produits chinois sur le grand marché européen ».

    Le quotidien de droite Kathimérini revient avec détail sur les accords qui ont été signés et sur ce que les Chinois ont obtenu. Le message qui est passé hier, résume le journal, c’est que les Chinois « continuent d’investir dans notre pays malgré les problèmes ».

    Le quotidien pointe les grèves des dockers qui s’opposaient au rachat du port, mais aussi la non restitution, pour l’heure, de la TVA à Cosco qui a dépensé plusieurs centaines de milliers d’euros en équipement. Ce qui n’empêche pas le géant chinois d’augmenter de mois en mois sa productivité au port du Pirée.

    Avec notre correspondante à Shanghai, Delphine Sureau

    La Grèce porte d’entrée sur le marché européen

    « La Chine fera tout son possible pour soutenir les pays de la zone euro, particulièrement la Grèce afin de faire face à la crise financière » , a déclaré Wen Jiabao, le Premier ministre chinois. Pour cela, Pékin s’est engagé à acheter de nouvelles obligations grecques : plus précisément des obligations à long terme, considérées d’habitude comme très risquées.

    En soutenant la Grèce, pays à l’origine de la chute de l’euro ces derniers mois, la Chine montre qu’elle souhaite consolider la monnaie unique, et éviter ainsi de pénaliser ses exportations sur le continent.

    Autre intérêt pour Pékin : la position stratégique de la Grèce. Une attention particulière est portée au port du Pirée, où sont déjà présentes de nombreuses entreprises chinoises. L’objectif est d’en faire une base de distribution des produits chinois en Europe, dans les Balkans mais aussi en Afrique du Nord.

    Wen Jiabao a d’ailleurs annoncé la création d’un fonds de 3,63 milliards d'euros pour promouvoir la coopération dans le transport maritime. Preuve de l’optimisme chinois, Pékin compte –d’ici 5 ans – doubler le volume du commerce entre les deux pays.

     

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.