GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Février
Mercredi 13 Février
Jeudi 14 Février
Vendredi 15 Février
Aujourd'hui
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Aide au Venezuela: Guaido appelle à de nouvelles manifestations le 23 février
    • Espagne: 200.000 manifestants à Barcelone contre le procès des indépendantistes (police)
    • Niger: 7 soldats tués dans des combats avec Boko Haram (gouvernement)
    • Report du scrutin au Nigeria: la Commission électorale déclare qu’il n’y a pas eu «d’interférence politique»
    • Cardinal défroqué: «signal clair» que les abus ne sont plus tolérés (évêques américains)
    • Des milliers de Kurdes défilent à Strasbourg une vingtaine d'années après l'arrestation d'Abdullah Öcalan
    Asie-Pacifique

    L’ex-patron du nucléaire chinois condamné à la perpétuité

    media

    L’ex-numéro un du nucléaire chinois a été condamné à la prison à vie ce vendredi 19 novembre 2010. L’homme est accusé d’avoir touché près d’un million de dollars en pots-de-vin. Une condamnation pour corruption qui vise à servir d’exemple dans un secteur en pleine expansion où les autorités aimeraient faire place nette .

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    Il figurait en 2009 dans le peu glorieux classement de l’agence Chine Nouvelle des « dix plus hautes personnalités renversées » pour corruption, il passera le reste de son existence derrière les barreaux.

    Kang Rixin où le roman d’une disgrâce. Comment passer de la sphère dirigeante à la prison en moins d’un an ? En réunion restreinte, le Parti a validé l’exclusion décidée il y a plusieurs mois, de celui qui faisait partie des 204 membres du Comité central, autrement dit du saint des saints de l’élite communiste.

    Kang Rixin a été accusé d’abus de pouvoir et d’avoir perçu la somme de 6,6 millions de yuans, plus de 700 000 euros en pots-de-vins entre 2004 et 2009 et notamment d’une compagnie étrangère qui souhaitait construire des centrales nucléaires en Chine. Sa coopération avec les enquêteurs et le fait d’avoir rendu l’intégralité de ses gains illégaux lui ont évité la peine de mort.

    L’ex-numéro un du nucléaire chinois est le deuxième grand patron du secteur public de l’énergie à être ainsi condamné pour corruption depuis le début de l’année. En août dernier, l’ancien président d’une compagnie nationale (CNTIC, China National Technical Import and Export Corporation) chargée de la construction des centrales a été envoyé en prison pour vingt ans, rappelle le South China Morning Post, après avoir été accusé d’avoir révélé des secrets d’Etat en rapport avec des entreprises étrangères, là encore dans le secteur du nucléaire.

    Ce coup de balai à la tête arrive à un moment où la Chine entend passer progressivement du charbon au nucléaire, avec des contrats d’objectifs qui pourraient doubler, selon certains experts à l’horizon 2020.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.