GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 26 Avril
Samedi 27 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Pékin d’accord avec Pyongyang sur la situation dans la péninsule coréenne

    media Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il (d) et le conseiller d'Etat chinois Dai Bingguo (g) à Pyongyang. Reuters / KCNA

    La Chine et la Corée du Nord sont d’accord sur la situation dans la péninsule coréenne. Le plus haut responsable chinois en matière de politique étrangère s’est rendu ce jeudi 9 décembre à Pyongyang où il a rencontré le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il. C’est la première rencontre entre les deux alliés communistes depuis le bombardement d’une île sud-coréenne par l’artillerie du Nord qui a fait quatre morts dont deux civils le 23 novembre dernier ; et alors que les Etats-Unis, la Corée du Sud et le Japon ont critiqué ouvertement Pékin, seule grande puissance à ne pas avoir condamné la Corée du Nord.

    De notre correspondant à Pékin

    Ce ne sont que des propos rapportés et lissés par les porte-parole officiels, mais l’affichage est symbolique : Pékin et Pyongyang sont d’accord sur les événements de ces dernières semaines entre les deux Corées. « Les deux parties sont parvenues à un consensus […] sur la situation dans la péninsule », indique l’agence Chine Nouvelle. « Les deux parties ont évoqué des sujets d’intérêt mutuel et se sont efforcées d’améliorer encore leurs relations amicales », répond en écho KCNA, l’agence du régime nord-coréen.

    Cet accord de points de vue entre le conseiller d’Etat chinois Dai Bingguo et le leader nord-coréen Kim Jong-il répond directement aux propos tenus ce jeudi 9 décembre à Tokyo par l’amiral Mike Mullen. « L’Asie du Nord-Est est aujourd’hui plus volatile qu’elle ne l’a été au cours des 50 dernières années », a affirmé le plus haut gradé américain. « La majeure partie de cette volatilité est due au comportement dangereux du régime nord-coréen, soutenu par ses amis en Chine ».

    Les deux alliés communistes resserrent les liens face aux pressions conjointes de Washington, Séoul et Tokyo, même si en Chine la réalité est plus contrastée. La question du soutien à la Corée du Nord fait désormais débat y compris au sein des plus hautes instances dirigeantes. Dans un long et rare mémorandum pour un conseiller d’Etat, plus de 9 000 caractères, publié mercredi sur le site du ministère chinois des Affaires étrangères, le même Dai Bingguo rappelait le dogme de la « non ingérence » et du « développement pacifique » soutenu par Pékin. Alors qu’en coulisses, la diplomatie continue. Une délégation emmenée par le général Ma Xiaotian, deuxième plus haut responsable de l’Armée de libération du peuple, a quitté la Chine ce même jour pour se rendre aux Etats-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.