GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Les résultats des législatives reportés en Afghanistan

    media Le juge Sidiqullah Haqiq annonce le report des résultats des élections législatives, le 19 janvier 2011. AFP PHOTO/SHAH Marai

    L'annonce des résultats des législatives afghanes qui se sont tenues il y a quatre mois, a été repoussée au 23 février prochain, le temps pour un tribunal spécial d'examiner les plaintes liées aux résultats contestés de cette élection. Au vu de l'ampleur des fraudes, le parquet général avait, lui, demandé l'annulation pure et simple du scrutin.

    Avec notre correspondant à Kaboul, Luc Mathieu

     Le président Hamid Karzaï a en fait entériné l'avis d'un juge controversé, nommé par la Cour suprême, elle-même contrôlée par la présidence. Le tout accrédite la thèse que le chef de l’Etat afghan n'est pas satisfait des résultats des élections législatives.

    Le scrutin du 18 septembre dernier a été marqué par des fraudes massives, allant de l'intimidation d'électeurs aux bourrages d'urnes. L'insécurité dans une majorité de provinces du sud et de l'est du pays a également joué sur la participation. La Commission électorale indépendante avait invalidé un quart des bulletins et annulé l'élection de 24 candidats.

    Au final, le nouveau Parlement s'avère moins favorable à Hamid Karzaï que le précédent. Les députés pachtounes, l'ethnie majoritaire dont est issu le président afghan, ne représentent que 32% des élus de la nouvelle assemblée.

    Reste que la cour spéciale, chargée désormais d'examiner environ 400 plaintes, ne devrait pas bouleverser laz composition du Parlement élu. Seuls, quelques candidats pachtounes proches d'Hamid Karzaï dont l'élection a été annulée, pourraient retrouver leur siège.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.