GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    L'efficacité militaire des drones américains mise en doute au Pakistan et aux Etats-Unis

    media Un drone américain de type «predator». Getty Images/Tony Avelar/Christian Science Monitor

    Au Pakistan, un avion américain sans pilote, un drone, a mené une attaque qui a fait sept morts dans le Sud-Waziristan, lundi 21 février 2011. C'est un centre d'entraînement d'insurgés qui était la cible de l'attaque. Il s'agit du premier raid d'un drone depuis le 23 janvier et il intervient alors que le quotidien américain Washington Post met en doute dans son édition du jour l'efficacité de la méthode.

    Il y a de plus en plus d'attaques d'avions sans pilote américains sur le Pakistan et de moins en moins de leaders talibans sont éliminés. Actuellement, 94% des victimes des drones sont des combattants de base.

    Les chiffres sont froidement explicites : en 2008, 33 attaques de Predators ont été menées sur le sol pakistanais et 10 chefs insurgés ont été neutralisés. En 2010, 118 attaques de Predators ont été conduites et 12 leaders ont été tués. Enfin, chaque attaque coûte (au minimum) un million de dollars.

    A l'origine, ces Predators avaient été conçus et déployés pour traquer les chefs de l'insurrection. Depuis, leur mission a été élargie. Les autorités pakistanaises ont autorisé ces attaques mais l'opinion publique pakistanaise est excédée par ces violations répétées de la souveraineté de son territoire par une puissance étrangère et théoriquement «amie»

    Alors «tout ça pour ça ?», s'interrogeait ce lundi leWashington Post

    Selon le quotidien américain, les attaques de drones américains au Pakistan ont massivement augmenté depuis l'arrivée de l'administration du président Obama en janvier 2009. C'est donc un sujet de plus en plus épineux dans les relations entre Washington et Islamabad et les autorités pakistanaises demandent aux Américains d'être plus vigilants sur le choix de leurs cibles.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.