Le Japon secoué par un très violent séisme suivi d'un tsunami majeur - Asie-Pacifique - RFI

 

  1. 02:10 TU Couleurs tropicales
  2. 02:30 TU Journal
  3. 02:33 TU Couleurs tropicales
  4. 03:00 TU Journal
  5. 03:10 TU Sessions d'information
  6. 03:30 TU Journal
  7. 03:34 TU Sessions d'information
  8. 03:40 TU Accents d'Europe
  9. 04:00 TU Journal
  10. 04:15 TU Sessions d'information
  11. 04:30 TU Journal
  12. 04:34 TU Sessions d'information
  13. 04:37 TU Grand reportage
  14. 04:57 TU Sessions d'information
  15. 05:00 TU Journal
  16. 05:15 TU Sessions d'information
  17. 05:30 TU Journal
  18. 05:40 TU Sessions d'information
  19. 05:50 TU Sessions d'information
  20. 05:58 TU Sessions d'information
  21. 06:00 TU Journal
  22. 06:15 TU Sessions d'information
  23. 06:30 TU Journal
  24. 06:43 TU Sessions d'information
  25. 07:00 TU Journal
  1. 02:10 TU 7 milliards de voisins
  2. 02:30 TU Journal
  3. 02:33 TU 7 milliards de voisins
  4. 03:00 TU Journal
  5. 03:10 TU Sessions d'information
  6. 03:30 TU Sessions d'information
  7. 04:00 TU Journal
  8. 04:15 TU Sessions d'information
  9. 04:30 TU Sessions d'information
  10. 05:00 TU Journal
  11. 05:15 TU Sessions d'information
  12. 05:30 TU Sessions d'information
  13. 06:00 TU Journal
  14. 06:15 TU Sessions d'information
  15. 06:30 TU Journal
  16. 06:43 TU Sessions d'information
  17. 07:00 TU Journal
  18. 07:15 TU Sessions d'information
  19. 07:30 TU Sessions d'information
  20. 08:00 TU Journal
  21. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  22. 08:30 TU Journal
  23. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  24. 09:00 TU Journal
  25. 09:10 TU Priorité santé
fermer

Asie-Pacifique

Catastrophes naturelles Environnement Japon

Le Japon secoué par un très violent séisme suivi d'un tsunami majeur

media

C'est le plus violent séisme jamais enregistré dans l'archipel nippon. D'une magnitude 8,9 sur l’échelle de Richter, il s’est produit ce 11 mars au large de la côte nord-est du Japon, suivi d'un tsunami de dix mètres sur la côte de Sendai. Le bilan est encore incertain. Il y aurait plusieurs centaines de victimes, de nombreux disparus et d’importants dégâts. La secousse a été ressentie jusque dans la capitale Tokyo. Des alertes au tsunami ont été declenchées également sur les cotes russes, aux Philippines, en Indonésie, à Taiwan, aux îles Marianne ou encore à Hawaï.

Il était environ 15h, heures locales, quand la terre a tremblé. La secousse a surpris les Japonais en pleine activité, sur leurs lieux de travail, ou dans les écoles et les universités pour les plus jeunes.
 
Depuis 29 ans que je vis à Tokyo, je n'ai jamais ressenti une telle secousse.
Premier témoignage de notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles 10/10/2013 écouter
Le séisme est d'une puissance considérable, et la secousse a été très longue (elle a paru interminable aux témoins que RFI a pu joindre). Le tremblement de terre serait le plus violent enregistré dans le pays depuis 140 ans. A 8,9 (sur l'échelle ouverte de Richter), on éprouve les plus grandes difficultés à tenir debout. Et ce n’est pas terminé : le Japon enregistre encore de nombreuses répliques et ce phénomène pourrait encore s'étendre sur des jours voire des semaines.
 
Tokyo a été sérieusement ébranlé, mais, apparemment, les bâtiments de la capitale ont assez bien résisté. On signale toutefois une raffinerie en feu dans la région de Tokyo.
Les communications locales sont coupées, les moyens transports de la capitale interrompus. Les habitants ont quitté leur travail et tentent de rentrer chez eux. Il y a beaucoup de monde dans les rues et beaucoup d'inquiétude sur le sort de leurs proches.
 
Témoignage de Keiko Aoki, une habitante de Tokyo Elle se trouvait dans le quartier commerçant de Ginza lorsque le tremblement de terre a eu lieu. 10/10/2013 - par Murielle Paradon écouter
On se serait cru dans un bateau qui tangue
Yves Alémanie Habitant de Tokyo 10/10/2013 écouter
Le plus impressionnant, ce sont les images des vagues du tsunami qui a été engendré par le séisme. La première vague est monstrueuse ; son déferlement a été filmé d'un aéronef (probablement d'un hélicoptère) et les images montrent un torrent - les témoignages décrivent une vague d'une dizaine de mètres de haut - qui déferle sur la côte japonaise et engloutit absolument tout sur son passage : les véhicules, évidemment, mais également les habitations. Les champs sont submergés, des villages sont engloutis.
 
L'aéroport de Sendai sous les eaux, après le passage de la vague de 10 mètres, le 11 mars 2011. REUTERS/NHK via Reuters TV
I
l est donc vraisemblable que les habitants de la région ont été surpris et sans possibilité de s'enfuir à l'arrivée du tsunami. C'est dire qu'il y a probablement de très nombreuses victimes, bien qu'on ne dispose pas de bilan exhaustif pour le moment. Les dernières images en provenance de la région montrent des gens réfugiés sur les étages supérieurs de leurs maisons et qui agitent des chiffons en signe de détresse et d'appels au secours.
 
Le tsunami a frappé la côte pacifique, dans la préfecture de Miyagi, à quelque 300 kms au nord de Tokyo. Le séisme, lui, s'est produit à une centaine de kilomètres au large de la côte, et à 24 kilomètres de profondeur, et il a été ressenti jusqu’à Pékin.

Ce tremblement de terre rassemble malheureusement les conditions optimales pour le déclenchement d'un violent tsunami
Michel Granet, sismologue 10/10/2013 - par Arnaud Jouve écouter
 Toute la région pacifique est en état d'alerte, de crainte que des vagues ne déferlent sur les côtes des pays riverains, notamment des pays insulaires. On se souvient évidemment du tsunami qui avait ravagé l'océan Indien en 2004.
C'est une faille de 500 à 600 kilomètres de long qui a bougé de plusieurs mètres (...) générant des vagues atteignant parfois une dizaine de mètres en bord de côtes ...
François Chindélé, expert Tsunami au CEA 10/10/2013 - par Arnaud Jouve écouter
Il va y avoir de nombreuses répliques élevées (...) qui peuvent elle aussi provoquer d'autres répliques, et cela va donc durer plusieurs mois ...
Michel Granet, sismologue 10/10/2013 - par Arnaud Jouve écouter

 

Le Japon, situé au confluent de quatre plaques tectoniques, subit chaque année environ 20% des séismes les plus forts recensés sur Terre.

Le Comité de recherches sismiques du gouvernement a averti qu'un grand tremblement de terre de magnitude 8 avait 70% de chances de se produire d'ici à 30 ans dans les plaines du Kanto, où est située la mégalopole de Tokyo, peuplée d'environ 30 millions d'habitants.

En 1923, la capitale avait été dévastée par un séisme majeur, qui avait fait 140.000 morts. La plupart des décès étaient survenus dans des incendies. Et, plus récemment, en 1995, le séisme de Kobe (ouest) avait fait plus de 6.400 victimes.

Pour en savoir plus :

Consulter les sites

- du Pacific Tsunami Warning Center

- de l'Institut de physique du globe

- de l'USGS, en anglais (Etats-Unis) / derniers tremblements de terre (7 jours)

Lire aussi

- La Terre, planète à hauts risques, Hors série Science et vie, N°254 : 5 dossiers pour tout comprendre ...

- Comment lire la carte géologique du monde ?, D.Raizon, RFI

- Quand le mouvement des fosses océaniques bouleverse nos concepts sur les modes de subduction !, CNRS

- Les mots de l'actualité/ "tsunami", Y.Amar, RFI

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.