GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Des particules radioactives dans la région de Tokyo

    media Dans cette rue de Tokyo, habituellement bondée, les Japonnais se font rares. De la poussière et des particules radioactives ont été découvertes dans la région du grand Tokyo. AFP / VOISHMEL

    L’inquiétude est vive au Japon une semaine après le séisme et le tsunami qui ont notamment endommagé la centrale nucléaire de Fukushima. Des particules radioactives ont été relâchées dans l'atmosphère et elles semblent désormais toucher une zone de plus en plus large. Selon l'agence Kyodo, les ingénieurs de la centrale ont rétabli l'électricité dans le réacteur numéro 2.

    Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

    Des particules radioactives ont été découvertes dans la région de Tokyo. Elles ont été trouvées sur une période de 24 heures à compter de la matinée du 18 mars, selon l’agence de presse Kyodo.

    Le gouvernement assure qu’elles ne posent aucun risque pour la santé humaine. Il doit pleuvoir ce dimanche 20 mars autour de la centrale nucléaire de Fukushima. L’agence de la météorologie s’attend aussi à de petites pluies dans la capitale.

    Et déjà, certains habitants de Tokyo craignent que ces pluies soient contaminées. « Ne vous inquiétez pas dit le gouvernement, si vous vous faites du souci, utilisez un parapluie ».

    Des éléments radioactifs ont déjà été trouvés dans du lait et des épinards provenant de la préfecture de Fukushima proche de la centrale. Dans de l’eau courante, des traces d’iode radioactif ont encore été détectées à Tokyo. Mais les taux relevés sont très au-dessous des limites légales autorisées. 

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.