GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le Parlement tibétain accepte la retraite du Dalaï Lama

    media

    Le Parlement tibétain en exil à Dharamsala, dans le nord de l'Inde, a accepté vendredi 25 mars 2011 le retrait politique du Dalaï Lama en votant à l'unanimité plusieurs résolutions visant à modifier la structure du mouvement. Le Dalaï Lama avait annoncé ce mois de mars son intention de transmettre ses responsabilités officielles à un nouveau Premier ministre aux pouvoirs élargis. Ce qui constitue une évolution politique considérable.

    Il a surmonté les derniers obstacles, il a convaincu les membres du Parlement et les représentants du peuple tibétain ont finalement accepté d'examiner les amendements de leur Constitution. Pour le bouddhisme tibétain, c'est une réforme qui correspond à une séparation de l'Eglise et de l'Etat. Une sorte de révolution culturelle.

    C'était programmé, le Dalaï Lama l'évoquait depuis une dizaine d'années, restait à convaincre une communauté qui, privée de son leader traditionnel, redoutait le spectre de la division. Car, comme toute communauté, celle-ci est aussi traversée par ses propres antagonismes. Exilée depuis l'invasion militaire chinoise de 1950 et la fuite en exil de son chef spirituel et politique (en 1959) elle est agitée par des forces politiques qui finissent par menacer sa fragile cohésion.

    Dans ces conditions, face à une Chine toute puissante qui le déteste, le Dalaï Lama a fait le constat qu'il ne sera bientôt plus en mesure d'assurer la gouvernance du mouvement et, malgré les réticences de nombre de ses partisans, il a fait le pari de la démocratie.

    Les décisions formelles seront prises au cours de ces prochaines semaines, mais un Dalaï Lama ne prend jamais sa retraite. Jusqu'au bout, il incarnera la lutte de son peuple et le leadership spirituel de la communauté.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.