GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 8 Novembre
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Les talibans revendiquent un violent attentat au Pakistan pour venger la mort de ben Laden

    media

    Onze jours après la mort d'Oussama ben Laden, un double attentat a frappé, ce vendredi 13 mai 2011, le nord-ouest du Pakistan et plus précisément le district de Charsadda. C'est un centre d'entraînement paramilitaire qui a été pris pour cible. Un kamikaze s'est fait exploser au moment où des recrues montaient dans un bus puis une seconde bombe a explosé. Au moins 80 personnes ont été tuées dans cet attentat, le plus meurtrier cette année dans le pays. Les talibans qui avaient promis de venger la mort du chef d'al-Qaïda sont donc passés à l'acte.

    Les talibans pakistanais, qui entretiennent des liens étroits avec la nébuleuse al-Qaïda, avaient annoncé il y a dix jours que le Pakistan allait payer au prix fort la mort d’Oussama ben Laden. Le double attentat de vendredi matin a clairement visé l’Etat pakistanais condamné par les combattants islamistes pour son alliance avec les Américains dans la guerre contre le terrorisme.

    Deux kamikazes se sont fait exploser dans la ville de Shabqadar, à l’entrée des zones tribales, des régions montagneuses à la frontière afghane. La première bombe était portée par un homme à moto. Il l' a faite exploser alors qu'il passait à côté du bus dans lequel les jeunes cadets de cette unité paramilitaire de la police pakistanaise s’apprêtaient à monter. La seconde bombe a explosé peu de temps après. En fait un autre kamikaze, lui aussi à moto, a attendu que des policiers et des secouristes se massent à côté du bus, pour secourir les blessés. C'est à ce moment là qu'il s'est fait exploser, provoquant un nouveau carnage.

    L'attentat a immédiatement été revendiquée par le Mouvement des talibans du Pakistan, le TTP. « C'est une première action pour venger le martyre d'Oussama », a déclaré le porte-parole de ce mouvement Esanula Essan. Qui a également proféré cette menace : « Attendez-vous à des attaques plus massives au Pakistan et en Afghanistan ».

    Les talibans du Pakistan ont prêté allégeance à al-Qaïda en 2007. Et dans le pays, on s'attend à ce que la mort du fondateur d’al-Qaïda provoque une intensification des opérations meurtrières des talibans. Le pays étant bien plus vulnérable que les Etats-Unis, il s’avère également être une cible plus facile. Le premier ministre pakistanais Yusuf Raza Gilani a néanmoins exprimé sa détermination à poursuivre la lutte contre les terroristes et autres groupes d'insurgés basés sur le sol pakistanais.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.