GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    La presse pakistanaise inquiète après le double-attentat revendiqué par les talibans

    media Le 13 mai 2011, un double-attentat dans le nord-ouest du Pakistan a fait au moins 80 morts. REUTERS/Fayaz Aziz

    Au moins 80 morts : c'est le dernier bilan du double-attentat commis vendredi 13 mai 2011 dans le nord-ouest du Pakistan. Deux kamikazes ont fait exploser leurs charges au milieu d'un groupe d'élèves-policiers qui partaient en permission. Un attentat revendiqué par les talibans pakistanais qui disent vouloir venger la mort d'Oussama ben Laden. Et ce samedi, la presse pakistanaise s’inquiète pour l’avenir du pays.

    Avec notre correspondante à Islamabad, Nadia Blétry

    Tous les journaux du Pakistan titrent, ce samedi, sur l’attentat le plus meurtrier du pays depuis le début de l’année perpétré par les talibans au nom d’Oussama ben Laden. La presse pakistanaise rappelle que les premières victimes de la vengeance des talibans sont de jeunes paramilitaires mal équipés et mal protégés.

    Dans son édito le quotidien de langue anglaise The News est sans doute le plus amère : « Pendant que les Américains célèbrent la mort de ben Laden, c’est nous, les Pakistanais, qui payons le prix fort », souligne le journal. Avant d’ajouter que les paramilitaires qui sont morts n’avaient pourtant aucune responsabilité dans le raid américain mené contre Oussama ben Laden.

    Autre tonalité pour le quotidien Express Tribune qui exhorte les politiciens et l’armée à se réveiller et à protéger le pays en luttant véritablement contre l’extrémisme.

    Alors que les talibans ont déjà proféré des menaces, en annonçant que les violences de vendredi n’étaient que leur première vengeance contre la mort du fondateur d’al-Qaïda, tous les journaux s’inquiètent de ce que l’avenir va réserver au pays et des futures attaques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.