GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Une première visite pour le dissident chinois Ai Weiwei

    media L'artiste chinois Weiwei, le 10 octobre 2010 à Londres. REUTERS/Stefan Wermuth/Files

    Plus de six semaines après son arrestation, Ai Weiwei , l’artiste chinois le plus connu à l’étranger a pu rencontrer son épouse. La visite a eu lieu dimanche soir. « Il était en bonne santé, il n’a pas été frappé ni torturé » annonce ce lundi son avocat. L’artiste a été arrêté le 3 avril 2011 alors qu’il tentait de prendre un avion pour Hong-Kong. Il a été accusé depuis de « crimes économiques ».

    Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

    Quinze petites minutes de tête-à-tête autour d’une table, cela faisait exactement 43 jours que Lu Qing n’avait pas vu son mari. Une rencontre très courte, dans un lieu qui n’était ni un centre de détention, ni un hôpital. « Ils n’ont pas été autorisé à beaucoup se parler » raconte la sœur de l’artiste à l’agence Associated Press.

    Il est interdit d’évoquer les raisons et la durée de la détention, pas question non plus pour Ai Weiwei de donner son opinion. Les sujets sont limités à la famille, la santé… « 43e jours : nous avons des nouvelles du gros monsieur, poursuit son avocat dans un message envoyé ce lundi à 17h29, heure de Pékin sur Twitter : (Il) est en bonne santé, sa pression sanguine est prise régulièrement, il se nourrit correctement, il prend ses médicaments et porte ses propres vêtements, il n’a pas de menottes et il a gardé sa barbe. »

    De quoi rassurer en partie la famille, après plus d’un mois et deux semaines sans nouvelle. On ne sait toujours pas en revanche où l’artiste se trouve précisément… très probablement dans un hôtel de police et en tous cas en résidence surveillée. Une technique classique employée pour faire disparaître les opposants au régime. Dans la loi chinoise, la notification de détention est adressée à la résidence, même provisoire, du suspect et non à la famille.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.